A la une PROVINCES

MARCHE DU FCC LE 23 JUILLET : La réponse des kabilistes à Kabund

Comme réplique à la manifestation de l’UDPS contre l’entérinement de Ronsard Malonda par l’Assemblée nationale comme futur président de la CENI et les propositions de lois dites Minaku-Sakata, laquelle était ponctuée de violences, le Front commun pour le Congo (FCC) qui a lui aussi marché cette fois pour soutenir la Constitution, les institutions de la République et contre les dérives dictatoriales par le pouvoir en place, s’est illustré par le respect des instructions des autorités urbaines, drainant une foule immense comme jamais au paravant. Un succès que Jean-Marc Kabund était loin d’imaginer, lui qui prédisait déjà à travers les réseaux sociaux l’échec cuisant de cette manifestation.
En effet, aussitôt après cette marche, le président a.i. de l’UDPS non content de la tournure prise par cet événement, s’est fendu sur la toile d’une déclaration selon laquelle le FCC avait aligné des gens sans aucune vision de sa démarche. Ainsi, cette vidéo postée par Kabund qui montre un individu déclarant avoir participé à la marche du FCC sans en connaître l’objectif. Pourtant, pour les organisateurs de cette marche, le but était de promouvoir l’unité nationale, revendiquer la baisse des prix des produits de première nécessité sur le marché ainsi que pour la paix dans l’Est du pays, et la solidarité avec les malades de la pandémie de la Covid-19.
Pour nombre d’observateurs, l’attitude de Kabund manque de tout sens de responsabilité politique.
Il est même pris à parti au sein de son propre parti politique où l’on estime qu’il faut recentrer le débat au lieu de se cantonner dans une diabolisation suicidaire de la coalition.
Quant à la manifestation du FCC que Jean-Marc Kabund a voulu tourner en dérision, il importe de constater que la plateforme de Joseph Kabila est non seulement majoritaire dans les institutions, mais aussi qu’elle a la rue avec elle, ainsi que l’a souligné le coordonnateur de ce regroupement politique Néhémie Mwilanya à la fin de la marche.
Rien de surprenant dans l’attitude du président a.i. de l’UDPS qui, par ses nombreuses déclarations faites par le passé, a toujours houspillé ses alliés du FCC alors même qu’il conduisait la délégation de la plateforme présidentielle aux concertations entre ces deux composantes de la coalition au pouvoir. Ainsi peut s’expliquer l’état de relations en dents de scie au sein de CACH-FCC.
Déjà controversé au seun de l’UDPS, Jean-Marc Kabund Kabund, désigné comme 1er vice-président de l’Assemblée nationale, s’est illustré par sa morgue et son mépris à l’égard de ses collègues au point d’être ejecté de ce poste prestigieux de la chambre basse du parlement pour avoir refusé de répondre à une question écrite du député MLC Jean-Jacques Mamba sur ses allégations des dépenses devant être allouées à l’organisation d’un congrès qui devait statuer sur l’état d’urgence sanitaire décrété par le président de la République.
AM

Hits: 64

Partagez cet article