A la une Sport

RDC-ROUMANIE Le bilan par joueur de Léopardsfoot.com

Pourtant diminués par l’absence de nombreux éléments, et non des moindres (Bolasie, Mbemba, Mulumbu, Kimwaki, Kebano, Nkololo…) et la défection de certains (Nzonzi, Ngbakoto), les léopards ont livré une prestation très satisfaisante jeudi 26 mai face à la Roumanie, parvenant à accrocher un adversaire classé 19ème au classement FIFA (devant la France, entre autres…). Leopardsfoot propose une analyse de la prestation individuelle de chaque joueur.
KUDIMBANA :
Auteur d’une très bonne saison sous les couleurs d’Antwerp, l’ancien pensionnaire d’Anderlecht se voyait logiquement accorder sa chance avec l’équipe nationale, où aucun gardien ne peut se targuer d’être titulaire indiscutable. Malheureusement, « Kudi » s’est rendu partiellement coupable de l’ouverture du score roumaine par une erreur de jugement, en passant un ballon peu évident à négocier pour Padou Bompunga, qui a profité à Nicolae Stanciu. Hormis cette bévue, le portier de 29 ans a rendu une bonne copie, jugeant parfaitement le coup franc de ce même Stanciu, réalisant une belle sortie dans les pieds d’Alibec et se montrant rassurant sur ses prises de balle.
ISSAMA :
En réel manque de rythme (ce qui peut s’expliquer par sa situation récente en club), Issama Mpeko s’est parfois retrouvé en difficulté au cours du match, notamment par deux actions offensives gâchées en première période et des lacunes défensives peu rassurantes. L’arrière-droit du TP Mazembe s’est néanmoins quelque peu repris au retour des vestiaires, surtout après l’heure de jeu où il adressait quelques ballons dangereux dans le dos des latéraux adverses et resserrait son marquage sur Popa. S’il n’a pas semblé tout à fait au point techniquement, son expérience pourrait s’avérer utile contre Madagascar.
LOMALISA :
Très belle prestation dans l’ensemble du latéral Vclubien, qui a montré beaucoup de sérénité et de maîtrise pour sa première en Europe. Auteur de plusieurs interventions défensives de grande classe, il a également fait preuve d’un jeu pur et sans déchets, révélant un pied gauche précis. Malgré quelques erreurs d’inexpérience (il a parfois laissé des espaces dans son dos), un potentiel très intéressant peut facilement être décelé.
TISSERAND :
Première prometteuse pour le néo-léopard. Comme Lomalisa, il a impressionné par son calme et sa sérénité, tout en montrant beaucoup d’envie et d’agressivité (parfois même un peu trop, avec quelques fautes commises, bien que certaines soient assez discutables). Le défenseur polyvalent de 23 ans pourrait s’avérer un véritable atout pour les Léopards. Assez fin techniquement, son style peut rappeler celui de Cédric Mongongu, issu comme lui de la formation monégasque. Ses manques d’automatismes avec Gabriel Zakuani se sont parfois fait remarquer, mais l’un comme l’autre n’ont pas à rougir de leurs prestations.
ZAKUANI :
Que fait Gaby Zakuani en troisième division anglaise ? Au vu de la régularité de ses performances avec l’équipe nationale, la question peut être posée… Logiquement désigné capitaine suite à l’absence de Mulumbu et Kimwaki, le défenseur de Peterborough a bien incarné son rôle, faisant preuve de commandement, et montrant l’exemple en réalisant plusieurs interventions autoritaires. Il n’est pas le meilleur technicien de l’effectif, mais franchir « The Wall » est loin d’être une tâche aisée…
BOMPUNGA :
Comme Lomalisa, il effectuait sa première en Europe. Posté en sentinelle devant la charnière Zakuani-Tisserand, il s’est montré assez limité techniquement, comme en témoigne sa perte de balle pleine axe suite à la passe (néanmoins peu évidente à négocier) de Nicaise Kudimbana qui aboutit à l’ouverture du score. Qualifier son match de totalement mauvais serait cependant exagéré, considérant le travail important qu’il a abattu à la récupération, parvenant à casser plusieurs offensives adverses.
MAGHOMA :
Sa merveille de centre lancé depuis l’aile droite a permis à Jérémy Bokila de se jeter au deuxième poteau et trouver l’égalisation. Le milieu de Birmingham a donc ponctué une bonne rencontre par une passe décisive. Mérité au vu des efforts fournis au milieu de terrain. Aligné avec Bompunga devant les défenseurs, récupérateur n’est cependant clairement pas son poste de prédilection, et son entente approximative avec le joueur du DCMP (sic !) a permis aux roumains de souvent remporter la bataille du milieu de terrain, qui semble être le principal chantier de Florent Ibenge dans le 11 de départ. Le joueur formé à Tottenham semble en effet bien plus à l’aise dans un rôle de relayeur plus offensif que celui auquel il était aligné, aidant par ses projections vers l’avant et sa capacité à prendre les espaces.
MPOKU :
Positionné en « numéro 10 » pour alimenter les Mubele, Mabwati et Bakambu, le joueur du Chievo Vérone a alterné le bon et le moins bon au cours de cette rencontre. Il a parfois fait parler sa vision du jeu aiguisée, avec des ouvertures très intéressantes en direction de Bakambu, et une bonne conservation de balle, mais il s’est montré parfois assez brouillon, ratant plusieurs passes et montrant quelques difficultés à lâcher le ballon au bon moment. Des approximations qui peuvent s’expliquer par un temps de jeu trop irrégulier en club cette saison, et un manque d’automatismes avec ses partenaires (n’oublions pas qu’il s’agit de son troisième match titulaire avec les léopards, dont le dernier remontait il y a plus d’un an au stage de Dubaï !)
MABWATI :
Parfois critiqué pour son irrégularité, Cedrick Mabwati a malheureusement donné du grain à moudre à ses détracteurs. L’ailier formé à l’Atlético Madrid n’a pas réussi à mener la vie dure à son vis-à-vis, touchant très peu de ballons jusqu’à sa sortie et laissant le jeu basculer totalement à gauche, sans nous avoir gratifié d’une de ses accélérations fétiches. Un match amical à oublier pour le joueur de Colombus, qui aura, espérons, l’occasion de montrer ses qualités face à Madagascar.
MUBELE :
Difficile d’évaluer objectivement le match de Firmin Mubele. Positionné ailier gauche, où il devait évoluer dans le même registre que Yannick Bolasie, sa mobilité et sa capacité d’élimination ont en rapidement fait le Léopard le plus dangereux pour la défense roumaine. Très actif en première période, l’ancien Vclubien a quelque peu réduit son influence au cours de la rencontre. Malgré son talent indéniable, sa vision du jeu n’a pas toujours été au rendez-vous et il a multiplié les mauvais choix, notamment en seconde période jusqu’à sa sortie. Un match assez correct, mais qui aurait pu être bien meilleur.
BAKAMBU :
L’attaquant de Villarreal commence à prendre ses marques en sélection. Toujours dangereux par la qualité de ses appels et sa vivacité, il a encore parfois semblé esseulé en attaque, ses partenaires ayant des difficultés à le trouver. S’il s’est montré très intéressant par moments, il ne semble toujours pas complètement à l’aise à la pointe d’un 4-3-3. Il n’a été aligné avec Bokila que pour le dernier quart d’heure, celui de l’égalisation…
BOKILA :
Le chasseur a encore chassé. Lancé à 15 minutes du terme par Florent Ibenge, Bokila a rempli son rôle : marquer, et au bon moment comme il sait bien le faire. En véritable homme de surface, il s’est jeté au moment opportun pour éviter la défaite à la RDC, ce qui n’est pas sans rappeler un match de janvier 2015 face à la Tunisie.
Jordan BOTAKA et Arnold NKUFO sont entrés en fin de match, mais n’ont pas eu le temps de toucher assez de ballons pour que leur prestation soit commentée.
AVEC LEOPARDSFOOT.COM

Hits: 10

Partagez cet article