A la une Economie

Les gouverneurs FCC porteurs d’un message fort à Fatshi : Légère augmentation des réserves de change

Au cours de sa traditionnelle réunion hebdomadaire sur l’évaluation de la situation économique du pays, mardi 10 novembre, le Comité de conjoncture économique a annoncé une légère augmentation des réserves de change. Dans son compte-rendu de cette séance de travail, le vice-premier ministre, ministre du Budget Jean-Baudouin Mayo a assuré que le déficit de 27 milliards FC enregistré au mois d’octobre a été résorbé par des ressources saines, les appuis budgétaires du Fonds Monétaire International (FMI) notamment. Le Comité se félicitent par ailleurs des résultats positifs dus au Pacte de stabilité du cadre macroéconomique et monétaire signé entre le gouvernement et la Banque centrale du Congo sur la situation économique générale du pays.
En même temps, la note de conjoncture de la vice-première ministre en charge du Plan, Élysée Munembwe, a révélé que les indices macroéconomiques sont contenus dans les limites grâce à ce protocole initié par le premier ministre, Ilunga Ilunkamba. Sur le marché, s’observe une décélération du rythme de formation des prix. Par contre, l’augmentation des prix de certains produits se justifie par la perturbation du commerce international due à la seconde vague de la pandémie de Covid-19 qui a causé dans plusieurs pays, le recul des importations et des exportations, a expliqué Jean-Baudouin tout en assurant que le gouvernement fournit des efforts pour éviter tout débordement en prévision des festivités de fin d’année. De la réunion entre la ministre de l’Economie, Acacias Bandubola, sur instruction du PM Ilunga à ce sujet avec les opérateurs économiques dont les importateurs des produits de première nécessité, il ressort que l’approvisionnement sera assuré pendant et après les fêtes de fin d’année.
Concernant le taux de change, une légère appréciation de 0,26% du taux parallèle est enregistrée, marquée par plus de 5% d’opinion favorables en termes de perspectives économiques pour la satisfaction des opérateurs économiques.
Dans le secteur minier, la note d’information du ministre des Mines, Willy Kitobo, examinée par le CCE, a attesté que la production minière reste maintenue alors que les exportations sont en baisse. Cette situation se répercute sur les redevances minières de l’État sur les exportations. Le gouvernement suit donc à la loupe l’évolution du secteur minier. S’agissant du cours des métaux, le cuivre a gagné quelques points sur le marché international tandis que le prix du cobalt est resté stable.
La Fédération des Entreprises du Congo(FEC) associée depuis un certain temps aux réunions du CCE, a de son côté émis le souhait de voir le maintien de l’amélioration du climat des affaires en faveur des opérateurs économiques en évitant les tracasseries Judiciaires. Un rapport en bonne et due forme sera fait au gouvernement pour des dispositions utiles afin que les opérateurs économiques travaillent dans un Climat favorable dans ce contexte de COVID-19.
JM

Hits: 8

Partagez cet article