A la une Politique

FRONT CONGOLAIS POUR LA DEMOCRATIE : Pierre Kangudia se remet sur orbite, flanqué de Me Tshekoya

Tournée, la page UNC (Union Nationale des Congolais) et Vital Kamerhe. Pierre Kangudia, ministre d’Etat du gouvernement d’union dirigé par l’UDPS Bruno Tshibala Nzenzhe, lance son propre parti politique. Le transfuge de l’UNC, comme nombre de cadres de ce parti politique qui ont quitté la navire orange, est accompagné dans cette auto-remise sur orbite politique par un ancien du parti Kamerhiste comme lui-même. L’avocat Pierre Tshekoya, connu pour avoir géré l’administration de l’UNC à ses premières heures. Le Front Congolais pour la Démocratie (FCP) a été officiellement lancé samedi 28 avril 2018 à la Foire internationale de Kinshasa. Il se revendique de l’opposition dans le cadre duquel son initiateur avait signé l’Accord du 18 octobre 2018 à la Cité de l’OUA, et prône la « socio-démocratie ». « Nous prenons l’engagement de respecter la constitution, les lois et règlements en vigueur en RDC. Nous prenons aussi l’engagement de placer l’homme au cœur du développement grâce notamment à la réforme du système éducatif face aux enjeux du développement durable, de faire la promotion d’un leadership transformationnel, la promotion d’une classe ouvrière et artisanale, la promotion de l’emploi des jeunes, la promotion du genre et des personnes vivant avec handicap. Nous voulons aussi respecter et faire respecter les instruments juridiques internationaux ratifiés par la RDC et la bonne gouvernance » a déclaré Pierre Kangudia Mbayi dans un tonnerre d’applaudissements de ses militants.
Dans une interview à des confrères en ligne, Pierre Kangudia révèle avoir créé le nouveau parti politique, un de plus dans l’arène politique rd congolaise, à la demande de beaucoup de personnes et avec insistance. « J’ai subi beaucoup de pression de la part des membres actuels du FCD pour que nous puissions créer un parti dont nous devions être l’incarnation, donner notre vision, et participer à la construction de la conscience politique congolaise. C’est la raison pour laquelle nous l’avons fait et la sortie officielle, elle-même a démontré qu’il y avait une attente de ce côté-là », explique-t-il.
J.N.

Hits: 196

Partagez cet article