A la une Politique

CNSA : Une session extraordinaire pour finaliser la loi, suggère l’UNC

L’Union pour la Nation congolaise (UNC) sollicite la convocation d’une session parlementaire extraordinaire après la clôture de la session de mars intervenue jeudi 15 juin 2017. C’est la décision de la direction politique du parti de Vital Kamerhe qui estime que les députés nationaux devraient épuiser plusieurs questions d’intérêt national, dont celles liées au vote de la proposition de loi organique instituant et organisant le CNSA ainsi que la loi électorale, rapporte Politico.cd. «Nous voulons que la loi électorale soit examinée, mais aussi la proposition de la loi instituant le CNSA, car les choses doivent avancer, on a besoin des élections, et nous tenons à ce que les choses avancent», a déclaré mercredi 14 juin 2017 un membre du bureau politique de l’UNC cité par notre source. D’après ce dernier, une déclaration officielle imminente est attendue.
La session ordinaire de mars au parlement s’est achevée jeudi 15 juin alors que les présidents des deux chambres du parlement n’évoquent pas encore la possibilité d’une session extraordinaire.
La mise en place du CNSA va retarder la mise en œuvre de l’accord, estime l’UNC. Vital Kamerhe s’est déclaré candidat à la présidence du CNSA aux côtés des candidatures du MLC, du Rassemblement et de ses dissidents. L’ancien speaker de l’Assemblée Nationale pour le compte du PPRD dont il est un des fondateurs, avait menacé de tout fiche en l’air s’il n’accédait pas aux fonctions de président du Comité National de Suivi de l’Accord et du Processus Electoral, institué par le dialogue du Centre Interdiocésain, et resté vacant depuis le décès début février dernier d’Etienne Tshisekedi, le président consensuellement désigné par les parties prenantes à ce dialogue.
J.N.

Hits: 27

Partagez cet article