SENAT : Mandats validés pour 100 élus

18
Le bureau provisoire du sénat

Au total 100 élus à la chambre haute du parlement de la RD Congo ont vu leurs mandats validés lundi 29 avril 2019, et peuvent désormais valablement siéger pendant toute la législature.
Le nouveau sénat sera composé de 109 membres dont le sénateur à vie et président honoraire, Joseph Kabila Kabange, ainsi que 8 autres sénateurs qui proviendront des provinces du Maïndombe et du Nord-Kivu. Les électeurs au second degré de ces futurs sénateurs sont connus depuis la proclamation par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) des résultats provisoires de l’élection des députés provinciaux dans les provinces du Nord-Kivu et du Maïndombe.
Intervenant du haut de la tribune de la chambre haute du parlement, lundi dernier, le sénateur Berthold Ulungu du Sankuru a tenu à s’enquérir de la validation du mandat du sénateur à vie, Joseph Kabila. Ce à quoi son collègue Évariste Boshab, également monté à la tribune du sénat, a rétorqué avec autorité en sa qualité de constitutionaliste: «il s’agit d’un statut réglé de manière satisfaisante par la constitution. Le sénateur à vie n’a pas donc à voir son mandat être par qui que ce soit ».
Le point de vue de l’honorable Évariste Boshab dans le style péremptoire et solennel qui lui colle à la peau, a sonné comme un couperet qui s’est imposé à la plénière.
Il ne restait plus au rapporteur, invité par le président de la séance pour ce faire, à donner lecture de l’article 108 de la constitution relatif aux fonctions incompatibles avec le mandat de sénateur, ainsi que de l’article 77 de la loi électorale qui oblige les sénateurs validés à choisir dans les 8 jours de siéger comme sénateurs pour les élus visés sous peine de perdre leur mandat. Lundi 29 avril 2019 au sénat, c’est dans une ambiance de «djalelos» généralisée que les uns et les autres ont porté en triomphe les sénateurs validés. Avant de se diriger vers la salle Kivu du Palais du Peuple où un banquet a été offert par le bureau provisoire du sénat.
JBD

Pas de commentaire