PALU : Adolphe Muzito candidat à la présidentielle

216
Adolphe Muzito

L’information est parvenue au Maximum lundi 23 janvier au milieu de l’après-midi : au Parti Lumumbiste Unifié (PALU) du patriarche Antoine Gizenga Fundji, c’est le branle-bas-le combat. « Le Vieux » a décidé de prendre le taureau par les cornes, comme on dit, et de foncer droit sur la préparation des prochaines élections. Pas n’importe comment : en ordre de bataille en règle. Les sources du PALU expliquent qu’Antoine Gizenga prend très au sérieux le risque majeur que court la majorité nationaliste au pouvoir à Kinshasa depuis 2006 : la perte du pouvoir au profit de la constellation capitaliste qui joue son va-tout, y compris par évêques catholiques interposés, pour atteindre cet objectif. Il faut donc se remettre en rang, se battre pour ne pas retomber dans la situation de 1960, lorsque les nationalistes se faisaient déposséder du pouvoir par des stratagèmes quasi identiques à ceux qui se déploient depuis quelques mois.
Antoine Gizenga ne se limite pas à la pure théorie. Le « Vieux » est résolument passé à l’acte, vendredi 20 janvier 2017, en convoquant et en dirigeant personnellement une réunion extraordinaire du Bureau Politique du Palu. Où, à la surprise générale, un bon nombre de cadres du parti radiés il y a longtemps, ont été conviés. L’ancien 1er ministre Adolphe Muzito, notamment, rapportent les sources du Maximum. Au menu des échanges, les stratégies de conservation de pouvoir par la grande famille des nationalistes lumumbistes.
Si les détails ces stratégies n’ont pas filtré, c’est souvent le cas, il semble bien que le PALU ait décidé prioritairement le rappel des troupes et le rassemblement général. En guise de rappel des troupes, Antoine Gizenga a décidé d’amnistier tous les cadres radiés du Parti : tous sont réintégrés et invités à prendre part à la lutte pour la conservation du pouvoir. Les noms d’Adolphe Muzito, mais aussi des autres Mme Pakasa, cette brave dame qui fit trembler la dictature mobutiste au début des années ’90, de Mme Laure-Marie Kawanda, sont cités. En plus du Professeur Matungulu, récemment viré de la Dynamique de l’opposition politique où il s’était égaré, pour avoir repris contact avec Gizenga Luigi, le fils et héritier du Patriarche Antoine Gizenga. Adolphe Muzito a été désigné candidat du Palu à la prochaine présidentielle, selon les mêmes sources.
Les sources du Maximum assurent que le « Vieux » ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et ambitionne d’élargir le rappel des troupes à tous les partis d’obédience nationaliste-lumumbiste que compte la RD Congo. Objectif : constituer une immense plate-forme électorale pour remporter sans coup férir les prochaines élections.
J.N.

Pas de commentaire