KINGAKATI ACCOUCHE D’UNE GRANDE COALITION POLITIQUE : Le FCC est né

67
Joseph Kabila, avec des collaborateurs au Parc Naturel récemment inauguré de Kingakati

Le président de la République, Joseph Kabila Kabange, a présidé jeudi 7 juin 2018 au Parc de Kingakati, la réunion de clôture de la retraite gouvernementale entamée le 12 avril 2018. « Il est ressorti de ses cogitations l’impérieuse nécessité de cristalliser une synergie puissante des forces de la sagesse, de l’intelligence et du génie congolais sans exclusive d’aucune sorte afin de rendre possible dans la paix, la cohésion et l’unité, le développement autocentré et la stabilité au service des Intérêts Nationaux malgré diverses pressions extérieures », assure le compte-rendu de la réunion, lu par le porte-parole du Gouvernement d’union, Lambert Mende Omalanga.
Ci-après, le texte intégral.
REUNION CONCLUSIVE DE LA RETRAITE GOUVERNEMENTALE AU PARC DE KINGAKATI DU 07 JUIN 2018.
Ce mercredi 07 juin 2018, le Président de la République, Chef de l’Etat, S.E. Joseph Kabila Kabange a présidé au Parc Naturel de Kingakati la Réunion Conclusive de la Retraite Gouvernementale tenue le jeudi 12 avril dernier.
Un seul point était inscrit à l’ordre du jour :
Conclusion de la Retraite sur l’Evaluation de la situation politique au regard des prochaines élections face aux impératifs de paix et de stabilité du pays ainsi que de l’action entreprise ensemble pendant la première année du Gouvernement dirigé par le Premier Ministre Bruno Tshibala Nzenzhe.
En liminaire, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie a présenté le rapport du Comité Stratégique institué le 12 avril à ce sujet et comprenant des membres du Conseil des Ministres provenant de toutes les composantes du Gouvernement d’Union Nationale constitué par les Forces Politiques et Sociales signataires de l’Accord politique global et inclusif du 31 Décembre 2016 et de l’Arrangement Particulier du 27 avril 2017 à l’effet d’évaluer leur cheminement et penser des stratégies pour la réussite des actions futures en tenant compte des impératifs liés au processus électoral et à la poursuite de la reconstruction du pays par les patriotes Congolais eux-mêmes, quelles que soient leurs tendances politiques ainsi qu’aux voies et moyens de changer l’image de la classe politique congolaise, généralement jugée irresponsable et incapable de dégager un consensus minimal pour sauvegarder les intérêts vitaux de la Nation.
Le Comité de la Retraite Stratégique Gouvernementale qui s’est réuni sans désemparer depuis lors a dressé à l’intention du Conseil des Ministres un certain nombre de défis d’ordre politique, économique, social, sécuritaire et stratégique auxquels la République Démocratique du Congo, son peuple et ses institutions ont à faire face en cette période pré-électorale. Il est ressorti de ses cogitations l’impérieuse nécessité de cristalliser une synergie puissante des forces de la sagesse, de l’intelligence et du génie congolais sans exclusive d’aucune sorte afin de rendre possible dans la paix, la cohésion et l’unité, le développement autocentré et la stabilité au service des Intérêts Nationaux malgré diverses pressions extérieures.
C’est pourquoi le Comité a proposé la création d’une grande coalition politique électorale dénommée Front Commun pour le Congo, en sigle FCC, dont l’objectif sera de permettre à ses membres de participer, sur la base d’un programme commun, à la conquête démocratique du pouvoir à tous les niveaux aux prochains scrutins pour lesquels les membres de la coalition apporteront leur soutien à une candidature unique à l’élection présidentielle.
Il est entendu que chaque membre de cette grande coalition garde son identité et son autonomie tout en restant soumis à la discipline du groupe et respectueux de ses devoirs en tant que membre dans le respect de la Charte du Front Commun pour le Congo dont la signature formelle interviendra incessamment. Monsieur le Président de la République Joseph Kabila Kabange est l’Autorité Morale du Front Commun pour le Congo du fait de son initiative et du caractère fédérateur de celle-ci.
Le FCC reste ouvert à l’adhésion des Partis et Regroupements politiques, des Personnalités indépendantes et de la Société civile
Après débats et délibérations, le Conseil des Ministres a adopté à l’unanimité ce projet.
Commencée à 10H50’, la Réunion du Conseil des Ministres s’est terminée vers 13 H00’.
Je vous remercie.

Lambert MENDE OMALANGA
Ministre de la Communication et Médias,
Porte-parole du Gouvernement

Pas de commentaire