EXPERTS ONUSIENS ASSASSINES : Deux nouveaux prévenus aux arrêts

28
Michael Sharp et Zaida Catalan

L’instruction de l’affaire des terroristes Kamwina Nsapu poursuivis dans le cadre de l’assassinat de deux experts onusiens dans la région de Bukonde au Kasai Central se poursuit normalement. Lundi 26 juin 2017, le tribunal militaire de garnison de Kananga a présenté au procès deux nouveaux prévenus arrêtés quelques jours plus tôt, non loin d’un puit au fond duquel avait été enfouie au moins une des motos de la suite des experts, à Moyo Musuile, un village situé à une cinquantaine de km de Kananga. Ils s’ajoutent aux prévenus déjà présentés à la barre, Evariste Ilunga et Daniel Mbayi Kabasele.
Au cours d’une conférence de presse, le 19 juin dernier à Genève, le ministre de la justice, Alexis Thambwe Mwamba, avait révélé à la presse internationale que plus d’une dizaine de terroristes Kamwina Nsapu s’étaient acharnés sur les experts onusiens à Bukonde. Le plénipotentiaire rd congolais avait annoncé l’existence d’images « insoutenables » qui avaient permis d’identifier la plupart de membres de la bande d’assassins.
Le tribunal militaire de garnison de Kananga a instruit, le même lundi, l’affaire relative aux poursuites contre 5 éléments de la Police Nationale Congolaise poursuivis pour évasion de détenus. Le parquet militaire a requis la perpétuité contre les 5 agents de l’ordre dont un est ne fuite. Il leur est reproché d’avoir facilité l’évasion des principaux suspects du meurtre des deux experts onusiens à Bukonde. Après la réplique de la défense, l’affaire a été prise en délibéré.
J.N.

Pas de commentaire