CONGO AIRWAYS : 485.000 dollars, coût des repas Kinshasa- Jo’bourg

116
Un aéronef de Congo Airways

Pour son premier vol Kinshasa-Johannesbourg via Lubumbashi, Congo Airways a mis les petits plats dans les grands. Mêmes si le jour du vol a été derechef renvoyé sine die, le DG Désiré Balazire s’est déjà assuré de la bouffe lors du voyage.
Fin mars 2018, le directeur-général Désiré Balazire Bantu, a, en effet, conclu, avec un opérateur privé, Fondeg Catering Congo SA, le marché de service de prestataire de catering au profit de Congo Airways pour son escale de Johannesburg. Petit vocabulaire, le catering désigne les repas servis aux passagers lors d’un vol.
Au départ de départ de Lubumbashi pour JO‘burg, le prestataire percevra 242.476 dollars, toutes taxes comprises (TTC). Et en sens inverse, au départ de la capitale économique sud-africaine pour la ville cuprifère de la RD Congo, il en tirera quelque 243.003 dollars TTC. Plus de 485.000 dollars, c’est le budget d’un festin diraient d’aucuns. Pourtant, soucieux de l’image de marque de son entreprise, Désiré Balazire a conclu ce marché selon les normes, en respect de la loi nationale sur les marchés publics. Contrairement à cette tendance qui a fait des racines qui privilégie le gré à gré conclu en un clin d’œil, six mois se sont, en effet, écoulés entre le lancement de l’appel d’offre et la décision d’attribution définitive du marché des services de prestataire de catering pour JO’bourg. Désiré Balazire avait déjà obtenu, au bénéfice de Congo Airways SA, des matériels de catering et des consommables de catering auprès de l’entreprise New Four Ways-New Lys pour un montant global de 1.052.117,2 dollars à raison de 223.969.2 dollars pour les matériels et 828.148 dollars pour les consommables. Festina lente, hâtes-toi lentement, Congo Airways SA sous le pilotage de son manager a donc fait sien cet adage latin qui a toujours profité à ceux veulent aller plus haut, plus loin et devenir plus fort…dans un environnement concurrentiel.
Par ailleurs, le 15 avril prochain, sauf imprévu, la compagnie nationale aérienne effectuera son vol inaugural à destination de Dubaï, a annoncé le 5 avril 2018 à la presse, le vice-premier ministre et ministre des Transports et voies de communication, José Makila Sumanda. Même s’il n’a pas avancé de date précise, José Makila indique que ce vol rentre dans la cadre d’un partenariat que la compagnie publique de transport aérien a conclu avec la compagnie nationale des Emirats Arabes Unis, Fly Dubaï. D’ailleurs, Fly Dubaï, procédera à l’inauguration, le 15 avril 2018, de son vol commercial Dubaï-Kinshasa. L’information a, en effet, été également confirmée par le manager commercial de Fly Dubaï, M. SerawBewketu, en visite à Kinshasa. Le manager commercial de Fly Dubaï s’est, en effet, entretenu avec José Makila Sumanda des modalités pratiques liées au futur partenariat Congo Airways SA et Fly Dubaï. Le vice-premier ministre José Makila s’est réjoui de l’annonce avant d’indiquer que l’inauguration de cette ligne aérienne entre dans le cadre des efforts que déploie le gouvernement de la RD Congo pour retirer la RDC de la liste noire de l’Union Européenne.
POLD LEVI

Pas de commentaire