A la une Politique

UNC : Ewanga soutient le Rassemblement, Mayo remet les pendules à l’heure

Intervenant lundi soir sur la radio onusienne Okapi, le secrétaire général de l’Unc de Vital Kamerhe, le député national Jean Bertrand Ewanga, a affirmé soutenir la récusation du facilitateur du dialogue politique nommé par l’Union Africaine, décidée 24 plus tôt par le Rassemblement. Selon lui, son parti politique, l’Unc, étant membre de la Dynamique de l’opposition, et étant donné qu’il est aussi membre du Rassemblement, il est normal qu’en définitive il soutienne le point de vue du Rassemblement qui oblige le panel d’examiner tous les préalables consignés dans la Résolution 2277. Cet ancien cadre de l’UDPS, passé au PPRD avant de rejoindre l’UNC qualifie d’éminemment politique la déclaration d’Etienne Tshisekedi qui a lui aussi récusé le facilitateur Edem Kodjo, estimant qu’il revient au panel de revoir et d’améliorer les conditions de participation au dialogue afin d’aller de l’avant.
Deux jours plus tôt, samedi 23 juillet 2016, le président de l’UNC, Vital Kamerhe en personne donc, accompagné d’une délégation du parti, avait rencontré le facilitateur Edem Kodjo. A la de l’audience leur accordée, l’ancien speaker de l’Assemblée nationale s’était déclaré satisfait des éclaircissements obtenus du Togolais. Et confirmé que son parti acceptait de participer au dialogue selon qu’il reste conforme à la Résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations-Unies, perçu ici comme contraire au dialogue convoqué par le Président Kabila.
On se demande donc si à l’UNC, tous parlent le même langage. Joint le même lundi soir au téléphone pour en savoir un peu plus sur la déclaration du secrétaire général Ewanga, l’interfédéral/Unc Kinshasa, le député national Jean Baudouin Mayo Mambeke, a soutenu qu’il ne se souvenait avoir pris part à une réunion du parti qui ait récusé le facilitateur Togolais. Enfonçant le clou, Jean-Baudouin Mayo rappelle au Maximum que le président du parti, Vital Kamerhe, qui est en déplacement, a laissé une position claire qu’ils sont en train de suivre, précisant qu’il n’y a pas deux présidents au sein du parti. Pour lui donc, le langage du parti reste celui de Vital Kamerhe.
Didier Okende Wetshi

Hits: 16

Partagez cet article