PROVINCES

TRACASSERIES ROUTIERES AU SANKURU : Motocyclistes face aux barrières illégales, villagois aux prises avec des jeunes inciviques

Depuis un moment à Lodja, les moto-taximen sont victimes d’un genre nouveau de tracasseries de la part de la police de la circulation routière. Les faits sont tels que les agents commis à la régulation de la circulation se mettent en embuscade pour extorquer l’argent et confisquer les biens des motocyclistes. Ces derniers, via leur vice-président Lokombo ont fait part à la presse de leur situation d’infortune en précisant que les policiers incriminés ont pris l’habitude de se cacher dans une rive et de bondir sur leurs victimes en leur ravissant les clés contact au point de provoquer des accidents. Selon lui, la traque des motocyclistes se déroule jusqu’à 18h00 même les jours fériés.
«Ils sont capables de bousculer la moto et causer des accidents. Lundi 07 juin aux environs de 10h00, un accident de ce genre s’est produit au niveau du lac sur l’avenue de la Révolution où un motard bousculé avec sa moto a terminé sa course dans une fontaine de la Régideso avant de subir un choc à la poitrine. Il a été transféré à Kinshasa pour des soins appropriés», raconte le vice-président des motocyclistes.
A plusieurs reprises, l’administrateur de territoire Médard Elonge a rappelé à l’ordre à la radio et au cours des réunions de sécurité mais sans succès. En même temps, les moto-taximen en appellent aux autorités en place pour éviter le pire.
De son côté, alors qu’il a pris de bonne foi un client qui lui a demandé de le conduire au
petit marché maman Awuyi, Joseph Okundji a été s’est vu offrir une bouteille de boisson sucrée intoxiquée chemin faisant. Son client change d’avis et lui demande de le conduire à l’hôpital général avant de se rebiffer pour cette fois supplier le taximan de l’amener au couvent des sœurs.
C’est à cette étape du parcours que Okundji voit surgir un jeune homme qui lui exige de lui passer le guidon de sa moto. Face à sa résistance, Okundji reçoit coup de bâton et s’éccroule avant d’être récupéré par des passants qui l’ont acheminé dans un centre de santé tout proche.
C’est pendant le traitement que le chef de centre Maurice Oyokololo découvre que Okundji avait été drogué.
SD

Vues : 28

Partagez cet article