A la une Société

TOURISME : Ndakasi, le célèbre gorille du parc national des Virunga est mort

Le parc national des Virunga (PNVi) a annoncé mardi 5 octobre le décès d’une gorille, l’une des attractions de ce joyau naturel et touristique de l’Est de la RDC rendue célèbre par son histoire et sa personnalité.
Née en avril 2007, Ndakasi était devenue orpheline à deux mois après la mort de sa mère tuée par des miliciens des groupes armés. Vulnérable, elle n’avait pas pu retourner à l’état sauvage mais est devenue pensionnaire d’un centre aménagé par le PNVi où elle a bénéficié, avec un autre gorille, Ndeze, de soins particuliers pendant onze ans.
«C’est avec une profonde tristesse que [le parc des] Virunga annonce le décès du gorille de montagne orpheline Ndakasi, qui résidait au centre Senkwekwe depuis plus d’une décennie», lit-on dans un communiqué du PNVi. «Au soir du 26 septembre, suivant une longue maladie, son état se détériora rapidement et Ndakasi rendit son dernier souffle dans les bras de son gardien et ami de toujours André Bauma», lit-on encore. «La vie de Ndakasi est bien documentée et sa personnalité chaleureuse a figuré dans maintes émissions et films (…). Elle a aussi connu une renommée sur Internet en 2019, quand un selfie d’elle devint viral pendant la Journée de la Terre», indique le PNVi.
Un peu plus de 1.000 individus
La population des gorilles de montagne du PNVi est estimée à 1.063 dans cette région (Rwanda, Ouganda et RDC), selon un recensement effectué de 2016 à 2018, alors que dans le PNVi, cette population est évaluée à 350 individus, selon les dernières estimations de 2021.
Situé à la frontière avec le Rwanda et l’Ouganda, le parc national des Virunga s’étend sur 7.800 km2 dans la province du Nord-Kivu (Est). Plus ancienne réserve naturelle d’Afrique inaugurée en 1925, le parc est un sanctuaire pour les très rares gorilles de montagne, également présents au Rwanda et en Ouganda.
Avec AGENCES

Vues : 123

Partagez cet article