Politique

SUD KIVU/BUKAVU Dr Willy Wandanda (CCU) : « Nous ne devons pas tendre la main toujours à l’occident »

La question du financement des élections sur fonds propres du gouvernement de la République Démocratique du Congo a été au menu de l’émission « J-Débat » de JAMBORDC.INFO , vendredi 20 avril 2018 à Bukavu.
Soutenant la décision du gouvernement, le Porte-parole de la Convention des Congolais Unis (CCU) dans la province du Sud-Kivu a soutenu que l’heure n’est plus à tout attendre de l’extérieur et s’est déclaré convaincu que les moyens financiers du gouvernement peuvent suffire pour organiser les élections projetées au 23 décembre prochain.
« C’est tout à fait normal que le gouvernement décide de financer à lui seul les élections. La RD Congo est un pays riche par rapport à plusieurs autres pays. Avec les moyens qu’a le Congo, on peut tout arranger. Nous ne devons pas toujours tendre la main à l’occident. La main qui demande est toujours inférieure à celle qui donne (…). Le gouvernement est en train de capitaliser tous les moyens pour appuyer la CENI (…) Le gouvernement est capable », a déclaré à J-Débat, Dr Willy Wandanda, le Porte-parole de la CCU, parti membre de la Majorité présidentielle (MP).
Alors que des doutes planent sur la tenue effective des élections reportées depuis 2016, le speaker du CCU dans la province du Sud Kivu explique les retards enregistrés par le processus électoral par les réticences de l’opposition à s’y engager résolument. Désormais, souligne-t-il, l’exécutif au niveau national est valablement représenté par l’opposition, la MP et la société civile. D’où, il n’y a plus aucune raison de reporter les scrutins.
« Si les élections ne s’étaient pas tenues en 2016, c’est parce que la MP gérait la seule partie prenante. Actuellement, l’opposition, la Majorité et la Société civile sont représentés au gouvernement dirigé par le Premier ministre issu de l’opposition. (…)Le Premier ministre a déclaré qu’il y aura élection et le président de la CENI l’a aussi confirmé. Donc, la volonté politique de toutes les parties prenantes est là. La population n’attend que ce que le trio [MP, Opposition, Société civile, NDLR] va lui donner », a-t-il soutenu.
Pour le Dr Willy Wandanda, les congolais devaient démontrer leur volonté d’appuyer la décision du gouvernement de financer seul les scrutins électoraux.
« S’il n’y aura pas élections cette année, ça ne sera pas seulement à charge de la MP. C’est nous tous ensemble. Nous congolais sommes forts et nous devons appuyer les élections avec les moyens que nous détenons », a-t-il martelé.
Pour rappel, au cours d’une réunion tripartite Gouvernement-CNSA-CENI le 24 mars dernier, la RD Congo avait décidé de financer sur fonds propres les élections du 23 décembre 2018. La tripartite avait demandé à tous les partenaires financiers des élections d’orienter leurs appuis dans d’autres secteurs de la vie nationale comme la santé, l’éducation, l’agriculture, etc.
AVEC Jean-Marie MULUME
Bukavu

Hits: 67

Partagez cet article