Politique

SEPARATION DES POUVOIRS Tunda : “pas d’interférences politiques dans la justice”

Le vice-premier ministre en charge de la Justice et Garde de sceaux estime que depuis l’avènement de Joseph Kabila au pouvoir, il n’y a pas eu d’interférences politiques véritables dans l’application de la justice.
Invité du Magazine Top presse sur Top congo Fm, Célestin Tunda Ya Kasende révèle que «le président actuel, Félix Tshisekedi, ne cesse de marteler à chaque instant que la Justice doit être indépendante. À plusieurs reprises, il m’a appelé pour me dire : Monsieur le ministre, laissez les magistrats faire leur travail. Pour l’instant, les choses sont en train d’être relancées. Les choses sont en train de marcher comme il se doit».
Tunda reconnaît tout de même que certains faits peuvent donner à croire qu’il y a des immixtions ou interférences, «mais en principe et dans (ses)actions essentielles, la justice est indépendante et ce depuis longtemps».
Légalité et
opportunité
Le n° 1 du ministère de la Justice a évoqué la légalité et l’opportunité, «deux principes qui sont toujours concurrents dans la mise en oeuvre de la justice.
Ce sont ces principes qui expliquent que dans l’opinion, on constate que pour tel cas, tel est poursuivi et pas tel autre», note-t-il.
S’agissant des faits du passé, c’est à «la magistrature de les apprécier tels qu’ils se présentent et de constater les infractions», a pointé Tunda Ya Kasende qui note qu’il existe ce qu’on appelle le lien criminel.
«Si jamais les faits actuels font remonter la procédure jusqu’au passé, c’est à la seule magistrature d’apprécier les choses. Nous devons être clairs là-dessus».
JN

Hits: 34

Partagez cet article