Economie

SECURITE ALIMENTAIRE : Mandi Obey s’implique dans la lutte contre la faim

Sécurité alimentaire dans les ménages (SAM) contribue à lutter contre la faim dans le Haut-Uele. En effet, la sécurité alimentaire dans cette entité pose problème et cette ONG de développement s’est engagée en vue d’apporter sa pierre à cette lutte. Ses actions couvrent les ménages non seulement en territoire de Wamba, mais aussi dans toute la province du Haut-Uélé. Face à la presse le 9 avril 2020, l’honorable Joseph Mandi Obey, rapporteur de l’assemblée provinciale du Haut-Uélé et coordonnateur provincial de l’ONGD/SAM, a laissé entendre que nourrir une communauté est un atout considérable, mais combattre la faim est le véritable gage de développement d’une agglomération. Pour rappel, créée depuis le 1er janvier 2005 en territoire de Wamba, à 121 km d’Isiro, chef-lieu de la province du Haut-Uélé, avec comme rayons d’action d’abord le territoire précité, la chefferie Malamba y compris d’autres secteurs de territoire de Wamba, l’ONGD/SAM, s’est assignée comme objectifs spécifiques, de promouvoir avant tout et défendre les droits des paysans agriculteurs dans la région, rendre disponible les intrants agricoles pour permettre d’avoir à la fois une bonne qualité et quantité de la production agricole, ravitailler à temps réel les agriculteurs avec des semences locales ou améliorées, accroître la production agro-pastorale au sein des ménages, contribuer à l’augmentation des revenus dans la famille, assurer l’éducation nutritionnelle dans les foyers et combattre efficacement les maladies liées entre autres à la malnutrition, notamment, le marasme et le kwashiorkor. A en croire Joseph Mandi, coordonnateur provincial de l’ONGD/SAM, une structure qui a son siège administratif à Wamba, en dehors de l’encadrement des paysans agriculteurs en techniques culturales, l’ONGD/SAM, en partenariat avec le Fonds des nations unies pour l’alimentation FAO, s’est impliquée dans la vulgarisation des boutures saines de manioc sur l’ensemble de la province du Haut-Uélé. Notons que parmi les domaines d’intervention de l’ONGD/SAM, figure aussi l’alphabétisation fonctionnelle et conscientisante des adultes, membres des associations partenaires de la structure ci-haut citée. Pour le Coordonnateur provincial de la sécurité alimentaire dans les ménages, SAM, en tant que dignes fils et filles du bassin de l’Uélé, «nous devons tous azimut travailler en synergie, la main dans la main, et collaborer activement pour promouvoir le développement intégral de la province du Haut-Uélé». Il a en outre lancé un vibrant appel à toute les communautés ayant en partage la province du Haut-Uélé, à éviter la haine et les querelles stériles qui n’avancent à rien la région.
JM

Hits: 91

Partagez cet article