Société

SANTE PUBLIQUE : Des Etats africains séduits par le Covid-Organics

Devant la télévision malgache, le président Andry Rajoelina a annoncé le 19 avril le lancement officiel du Covid-Organics. Il s’agit d’un médicament préventif et curatif contre le Covid-19, mis au point par des chercheurs malgaches.
Très controversé par des chercheurs européens et l’OMS qui se montrent extrêmement prudents, le Covid-Organics n’en séduit pas moins pour autant des dirigeants africains.
Déjà, les présidents sénégalais et de la RDC, Macky Sall et Félix Tshisekedi ont fait part de leur intérêt pour le produit à la suite de leur entretien avec leur homologue malgache à travers une vidéo conférence, la semaine dernière. C’était une occasion pour les 3 chefs d’Etats d’approfondir leurs relations bilatérales et d’encourager dans le même temps les recherches sur le Covid-19.
Premier pays africain à passer à l’acte, la Guinée Equatoriale a réceptionné son premier lot de Covid-Organics (CVO). Les produits ont été négociés par le vice-ministre de la santé, Mitoha Ondo’o Ayeka qui a ramené de la grande île 11.500 doses de CVO sur commande du président Teodoro Obiang Nguema.
La cargaison est composée de 10.000 doses de traitement préventif et de 1.500 traitements curatifs. La Guinée Equatoriale compte 200 cas de contamination répertoriés dont un seul cas de décès annoncé.
La Guinée Bissau a emboîté le pas à sa voisine en affrétant un avion pour récupérer sa cargaison de Covid-Organics à Madagascar.
En Guinée Conakry, c’est un épidémiologiste qui a conseillé le président Alpha Condé à utiliser l’Artemisia comme remède contre le Covid-19. La proposition du Dr Habib Kourouma, séduit par l’approche de malgache, est intervenue après que le chef de l’Etat s’en est pris à l’agence nationale de sécurité sanitaire, doutant de l’efficacité de cette structure après que le pays ait passé de zéro à 688 cas.
Thomas Uzima

Hits: 93

Partagez cet article