A la une Politique

SALAIRES DU PERSONNEL DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Qui doit payer, BGFI ou Equity ?

La confusion entre les deux banques provoque moult dysfonctionnements
A la présidence de la République, les personnels administratifs des différents services et directions tirent le diable par la queue depuis 4 mois. Conséquence d’une démarche initiée, apprend-on, par des préposés aux finances qui auraient changé la banque par laquelle s’effectue habituellement la paie.
Du temps de l’ex-président Kabila, la présidence s’était pliée volontiers au processus de bancarisation. Tous les agents attachés à la première institution du pays touchaient alors leurs salaires à la banque nigériane BGFI Bank.
Début janvier 2019, après l’investiture de Félix-Antoine Tshisekedi, des sources dignes de foi renseignent que la paie s’effectue à la banque kenyane Equity. Depuis lors, quatre mois se sont déjà écoulés. Des langues commencent à se délier. Il appert que le listing de paie a connu un chambardement, s’alourdissant avec des augmentations arbitraires de grades avec de sérieux impacts sur les montants dus au titre des émoluments.
En outre, la gestion de certains dossiers sensibles poserait problème, notamment pour ce qui est des engagements de la RDC vis-à-vis de la Conférence internationale sur la région de Grands lacs (CIRGL). Des experts en mission se plaignent parfois de manquer de titres de voyage. Une source rapporte que, depuis quelque temps, la présidence fonctionnerait sous le régime de primes ou d’injonctions ponctuelles au ministère des Finances, s’agissant des frais de fonctionnement.
On se souvient de la polémique, entre la Banque centrale du Congo et le ministère du Budget sur les dépenses de l’institution président de la République, il y a encore quelques semaines. Le porte-parole du chef de l’Etat, Tharcisse Kasongo Mwema, s’est employé à s’expliquer à ce sujet chiffres à l’appui dans l’espoir de convaincre une opinion publique quelque peu désabusée.
Selon la loi de Finances 2019, les dépenses de rémunérations à la présidence de la République sont de 59.829.014.626 FC, soit environ 34.231.045 USD au taux budgétaire de 1.747,8FC USD. Nous y reviendrons.
POLD LEVI

Partagez cet article