Sport

REPRISES DES ACTIVITES DE BASKET-BALL : Pas de crise entre la FEBACO et la LIPROBAKIN

C’est en principe à partir de ce mardi 1er septembre que les Ligues et Ententes non-membres des Ligues de basket-ball de la RDC reprennent avec leurs championnats jusqu’au 15 octobre 2020. Ces tournois visent la qualification des équipes à la 37ème Coupe du Congo qui se déroulera du 1er au 8 novembre prochain. Ne pourront y être autorisées que les équipes dont les athlètes ont subi un contrôle médical au Centre national de médecine du sport (CNMS) ou l’équivalent en province en plus du test obligatoire Covid-19.
Par ailleurs, la FEBACO rappelle aux responsables des ligues et ententes non-membres des ligues concernées l’observance des gestes barrières dans le cadre de la lutte contre la propagation de la Covid-19.
Mais on note que jusque tard jeudi dernier, le Bureau exécutif provincial (BEP) de la Ligue provinciale de basket-ball de Kinshasa (LIPROBAKIN) et ses sociétaires débattaient encore sur cette reprise d’activités. Deux camps diamétralement opposés s’étaient formés à ce sujet et le désaccord subsistait jusqu’à dimanche 30 août dernier, malgré l’existence d’un calendrier de la LIPROBAKIN adapté à ce genre de situation. Pourtant, le Bureau Exécutif Fédéral (BEF) de la FEBACO avait exhorté ces entités à « faire preuve d’ingéniosité en adoptant la formule qui leur conviendrait le mieux pour l’organisation de ces championnats dans le temps imparti, étant donné le peu de temps dont dispose la fédération afin d’éviter une année blanche et surtout permettre à la RDC d’avoir des clubs représentatifs aux prochains championnats d’Afrique des clubs champions».
Il n’y a donc aucune crise entre la FEBACO et la LIPROBAKIN. Sauf que cette dernière est une des entités subdélégataires de la FEBACO qui n’a d’autres alternatives que de s’aligner sur toutes les décisions du BEF de cette fédération. En cas de refus, la fédération pourrait alors réagir et cela aurait des conséquences négatives sur l’avenir sportif, n’en déplaise à ces mains noires qui cherchent à déstabiliser le BEF de la FEBACO dont elles sont pourtant membres.
HERMAN MALUTAMA

Hits: 53

Partagez cet article