A la une PROVINCES

REPRESSION POLITIQUE SOUS LA 2EME REPUBLIQUE : Il y a 50 ans, les étudiants de Lovanium étaient enrôlés de force dans l’armée

Mardi 08 juin 1971 – mardi 08 juin 2021, 50 ans se sont écoulés depuis la décision prise par le maréchal Mobutu de faire enrôler de force toute la crème intellectuelle de l’université de Lovanium (actuelle Université de Kinshasa) dans les forces armées zaïroises (FAZ).
L’évènement a eu lieu en début d’après midi lorsqu’un militaire, caporal de son état avait pris d’assaut les auditoires et contraint les étudiants d’obtempérer à l’ordre du président.
La mesure, impopulaire en soi faisait suite, selon Mobutu, à l’indiscipline et à l’immaturité de la part des étudiants.
Elle concernait exclusivement les étudiants d’origine zaïroise quelle sans exception, y compris les religieux (sœurs, frères et prêtres).
A l’époque, le maréchal Mobutu voulait montrer à la face du monde que l’on ne pouvait jamais élever les loups dans un troupeau de moutons. Après trois mois dans les casernes, les étudiants ont pu regagner les auditoires avec le statut de sergent.
C’est fut le début de la collaboration étudiants-militaires qui s’est détériorée vers les années 1980 avec la politique démagogique et la suppression totale de la bourse d’études autour de 1985.
A la même époque, fut créée l’Université nationale du Zaïre (UNAZA) englobant toutes les universités officielles existantes (campus de Kinshasa, Kisangani et Lubumbashi).
La mise en oeuvre de cette initiative a été difficile à cause de la politique mobutienne caractérisée par des projets dictatoriaux non planifiés.
L’UNAZA a donc été le début de l’effondrement de l’Université de Lovanium et la chute du système éducatif zaïrois qui nous poursuit jusqu’à ce jour.
CS

Vues : 46

Partagez cet article