Politique

RENONCIATION LABORIEUSE A UNE DOUBLE NATIONALITE : Dieudonné Nkishi, « Mwando Nsimba doit encore (ré) acquérir la nationalité rd congolaise »

Pas sorti de l’auberge, Charles Mwando Nsimba. Le « vieux » a dernièrement rameuté la presse et l’opinion à Kinshasa pour fournir les preuves de sa renonciation à la nationalité belge, pourtant attestée par le Journal Officiel belge de l’époque. Mais rien n’y fait. Le politologue Dieudonné Nkishi, apparemment au fait des arcanes des procédures en matière d’acquisition de nationalité a donné la réplique au porte-parole du G7, la plate-forme qui porte à bout de bras Moïse Katumbi Chapwe, le candidat à la présidentielle rd congolaise d’origine juive et ancien gouverneur de la riche province du Katanga (dont Mwando est originaire). Pour Dieudonné Nkishi, il reste encore au « vieux » de fournir les preuves de réacquisition de sa nationalité rd congolaise. Intervenant sur les antennes de la radio RTVS 1, jeudi 18 août 2016 dans la soirée, rappelle que son groupe a écrit à la CENI, la priant de ne point enregistrer des candidatures étrangères. Dont celle de Charles Mwando Nsimba. Le politologue rappelle un article de la constitution, la même dont se réclame tout le monde en RD Congo pour revendiquer ci et ça : son article 10 stipule que: « la nationalité congolaise est une et exclusive. Elle ne peut être détenue concurremment avec aucune autre. La nationalité congolaise est soit d’origine, soit d’acquisition individuelle. Est Congolais d’origine, toute personne appartenant aux groupes ethniques dont les personnes et le territoire constituaient ce qui est devenu le Congo (présentement la Rdc) à l’indépendance. Une loi organique détermine les conditions de reconnaissance, d’acquisition, de perte et de recouvrement de la nationalité congolaise ». En outre, il rappelle la loi n° 4/024 du 12 novembre 2015 qui abonde dans le même sens.
Didier Okende Wetshi

Hits: 22

Partagez cet article