Politique

REAMENAGEMENT DU MARCHE CENTRAL DE KINSHASA Bras de fer Ngobila – Kankonde

C’est à un dialogue des sourds qu’on assiste entre le vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur Gilbert Kankonde et le gouverneur de la ville province de Kinshasa Gentiny Ngobila Mbaka au sujet de la réfection du marché central de la capitale. Alors que le ministre de l’Intérieur estime que les travaux déjà entrepris à l’initiative du n°1 de la ville doivent être suspendus, ce dernier juge pour sa part inopportune l’injoction du patron de l’Intérieur qui a relevé dans un tweet l’irrégularité de la démarche de Ngobila. «J’ai instruit le gouverneur de Kinshasa par ma lettre du 3 juin 2020 de surseoir à tous ces travaux de réhabilitation du marché central de Kinshasa initiés en violation de la loi et droit des tiers», souligne-t-il.
Injonction rejetée par le gouverneur de la ville pour qui le marché central fermé depuis le 6 avril 2020 pour cause de la Covid-19, restera dans cet état jusqu’à la fin des travaux de réhabilitation. Dans sa lettre à Gentiny Ngibila, Gilbert Kankonde a dénoncé l’empressement des services de la ville de Kinshasa à démarrer ces travaux aux préjudices des commerçants en confinement.
Dimanche dernier, à l’issue d’une visite d’inspection des sites devant abriter provisoirement les vendeurs du grand marché sur l’avenue Itaga, le gouverneur, sur un ton péremptoire, a déclaré que ce lieu des négoces n’ouvrira pas avant l’exécution des travaux. «Le grand marché restera fermé. Que les gens arrêtent de raconter des histoires. Qu’on nous laisse faire le travail de Kinshasa Bopeto. Que celui qui n’est pas d’accord crée sa propre ville ailleurs», a-t-il répliqué. Le chef de l’exécutif provincial de Kinshasa, a rappelé aux vendeurs du Grand marché la nécessité de la mesure qu’il a prise et qui leur est profitable.
HO

Vues : 132

Partagez cet article