A la une Politique

PROGRAMME DU GOUVERNEMENT A L’ASSEMBLEE NATIONALE : L’équipe Sama Lukonde investie

Après présentation de son programme de gouvernement devant l’Assemblée nationale dans une salle des plénières pleine à craquer lundi 26 avril 2021, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a reçu l’approbation de la chambre basse du parlement et a vu en conséquence son équipe investie par 410 députés nationaux sur les 500 que compte l’hémicycle. Le texte décliné par le 2ème premier ministre de l’ère Tshisekedi était essentiellement basé sur une approche réaliste et optimiste reprennant 340 actions, sélectionnées en fonction de leur impact et de leur visibilité, parmi lesquelles certaines sont jugées prioritaires et emblématiques. Face aux élus du peuple, Sama Lukonde a prôné un État fort, prospère et solidaire en indiquant que son gouvernement avait l’ambition d’inverser le rapport entre richesse et pauvreté en RDC. «Mon gouvernement entend mettre fin à ce scandale qui consiste à faire des Congolais un peuple pauvre assis sur des richesses incommensurables», a-t-il déclaré avant de renchérir sur «la nécessité de rendre réelle la solidarité entre différentes couches de la population, laquelle doit se traduire, notamment par une juste et équitable répartition de la richesse, par la fourniture des logements sociaux décents, par l’instauration de la couverture santé universelle ainsi que par la gratuité de l’enseignement au niveau primaire».
Le gouvernement de l’Union sacrée auquel son chef a donné le surnom de “warriors” (guerriers) veut en outre revitaliser le secteur culturel du pays en vue d’en faire une véritable industrie, en soutien à l’économie, pour l’épanouissement social des artistes et le développement intégral du pays.
Après la présentation de ce discours-programme, le débat général au cours duquel 141 élus nationaux devaient soumettre leurs préoccupations a été plus court que prévu. Seulement 8 députés avaient pris la parole lorsque le PPRD (FCC/Opposition) Lucain Kasongo, président de la commission PAJ a par une motion demandé à la majorité de procéder à l’investiture sur le champ, le plus important étant pour lui qu’il se mette en place pour réaliser ses promesses et qu’on le juge à la tâche.
JM

Hits: 27

Partagez cet article