Autres

PREMIER ANNIVERSAIRE (L’AN 1) DU 2EME CONGRES DE LA RENAISSANCE : PALU : le message du secrétariat général chef du parti

Mesdames et messieurs,
Distingués Invités,
Camarades Militantes et Militants,
A tous ceux qui doutaient encore que le PALU soit un espace politique où tout est possible ;
A tous ceux qui se demandaient si le RÊVE DES PERES FONDATEURS DU PARTI était encore vivant ;
A tous ceux qui doutaient encore que nous soyons le TESTAMENT et L’HERITAGE POLITIQUES de Patrice-Emery Lumumba, Antoine Gizenga et Simon Kimbangu;
A tous ceux qui doutaient encore de la grandeur et du poids politique et sociologique du PALU;
La réponse leur est donnée: Oui, c’est confirmé, Oui c’est attesté.
Nous sommes engagés à matérialiser le rêve des pères fondateurs de notre parti.
Nous représentons leur Testament politique. Nous sommes les héritiers de Lumumba et ses compagnons de lutte. C’est vraiment confirmé! C’est vraiment attesté!
C’est la réponse des masses militantes du PALU. C’est encore la réponse des Secrétaires Provinciaux, des Chefs des Sections, Cercles et Cellules à la base. C’est surtout la réponse des jeunes nationalistes du Parti, qui ont montré à la RDC, á l’Afrique et au Monde que nous n’avons jamais été une simple collection d’individus manipulables. Mais que nous sommes et resterons toujours le Parti Lumumbiste Unifié «PALU».
L’attente aura été longue. Mais, aujourd’hui le PALU vit ce moment déterminant du changement:
a) Le congrès historique du PALU a été organisé, par les sacrifices de tous, avec le soutien financier et politique du président de la République chef de l’Etat, Son Excellence Felix-Antoine Tshisekedi (à qui nous rendons nos
hommages les plus déférents); c’est ici qu’il convient de remercier les nombreux Militants venus de tous les coins du pays, y compris ceux de l’étranger, pour participer à ce deuxième Congrès qui a pérennisé et préservé
l’héritage de nos Ancêtres Nationalistes Lumurmbistes.
b) L’anarchie, le vide créé au sommet, par les décès d’Antoine Gizenga et de Luigi Gizenga, qui assuma l’intérim, a été comblé, grâce à l’élection au congrès du nouveau leadership que nous présidons;
c) Le ministère de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières, ainsi que son secrétariat aux relations avec les partis politiques ont pris acte de résolutions de notre Congrès. Elles ont été publiées au journal Officiel de la République, depuis le 15 Septembre 2021;
d) La Haute Cour de cassation a rendu son Arrêt du 06 octobre 2021, confirmant l’exclusion définitive du Parti de l’usurpateur le déclarant sans moindre qualité d’engager le Parti, le condamnant, et confirmant le seul Secrétaire
Général Chef du Parti élu au Congrès, MAKIASHI Willy. Grâce à cet Arrêt, l’exercice du pouvoir au PALU ne prête plus à confusion : nous présidons aux destinées du Parti en notre qualité de Secrétaire Général Chef du Parti, président du comité exécutif national, représentant légal et seul habilité à engager le Parti vis-à-vis des tiers.
e) Le Bureau Politique, la Permanence, le Comité Exécutif National, CENAL, le Bureau d’Etudes et des Stratégies, BUREST, la direction des Femmes Guides Nationalistes, la Coordination de Ila Jeunesse Nationaliste, et tant d’autres
structures sont mises en place pour servir la vitalité du Parti.
Distingués Invités,
Camarades Militantes et Militants,
Nous célébrons ce jour l’an 1 de l’avènement du nouveau leadership au PALU, Investi par le Congrès du Centre Catholique Nganda du 11 au 14 novembre 2020.
Pendant ce temps, dans les massifs de l’Ituri, dans les plateaux du Nyiragongo, dans les collines de Bukavu et aux confins de
Beni et Rutshuru dans le Grand Est de la RDC, des familles sont chaque jour déplacées, meurtries, décimées, comme récemment encore, sous les coups des assassinats lâches et aveugles de plusieurs centaines de personnes, dont nos vaillants soldats, orchestrés par les services du mal, y semant terreur et désolation… En leur pieuse mémoire, je Vous invite à vous lever
pour observer une minute de silence…
Le PALU condamne tous ces crimes dont la structure menace aussi bien la paix, la sécurité des populations que la stabilité économique, politique et institutionnelle de I’Etat congolais.
Distingués invités,
Camarades Militantes et Militants,
A l’occasion de cette célébration, la Direction politique du parti tient à éclairer l’opinion tant nationale qu’internationale sur les points ci-après:
1. Le bien-fondé ou le sens du combat politique du PALU;
2. Les perspectives pour la conquête des intérêts du Palu, du Congo et de son peuple ;
3. Les directives par rapport à la situation politique de l’heure
I. Du bien-fondé et du sens de la lutte politique du PALU
Le Parti Lumumbiste Unifié «PALU» reflète la volonté de ses pères fondateurs.
Cette volonté se manifeste sur le chemin du nationalisme, de l’équité et de la justice sociale. Durant 58 ans, le PALU a combattu sans relâche en faveur de :
– la dignité du peuple congolais;
– la restauration de l’autorité de I’Etat;
– l’avènement de la démocratie et de l’Etat de droit;
– la stabilité et la cohésion de la Nation;
– le progrès du Congo et de l’Afrique;
– la victoire de la gauche nationaliste lumumbiste.
Ce combat sans relâche est le fruit d’énormes sacrifices consentis par l’ensemble des militants, parfois au prix de leurs vies. Je félicite et encourage aussi bien l’engagement que la bravoure des militants au sein des cellules, Cercles, sections et provinces PALU. Is ont gardé haut le flambeau de l’idéal lumumbiste, par-delà les humiliations, les violences physiques, les traitements
dégradants de tous ordres. Par cette occasion, je recommande aux cadres du parti une conduite exemplaire, aux fins de redorer l’image du Parti: discipline, obéissance, bonne moralité, cohésion interne, assiduité aux activités du Parti, esprit de sacrifices et respect de la ligne idéologique. Que les Cadres, partout où ils se trouvent, se tiennent loin de tout égoïsme pervers, corruption, goût excessif de l’argent, intrigues, divisions, individualisme, ambitions démesurées, etc. Ces antivaleurs sont susceptibles de démotiver ou pervertir les générations à venir.
La direction politique invite tous les membres du Palu à sceller le Pacte social et politique de l’auto-prise en charge des masses militantes par le travail productif. En priorité Celui de la production agricole, sur le modèle de la COM-A-SOL, notre Organisation d’encadrement des masses. Son boostage est Impératif !
Distingués invités,
Camarades Militantes et Militants,
Notre lutte cinquantenaire pour le triomphe de toutes ces valeurs est un motif de fierté à maints égards
(1) nous sommes d’abord fiers de la maturité et de la résistance de notre parti contre vents et marées, lesquels n’ont jamais ébranlé son fondement idéologique.
(2) nous sommes également fiers de la reprise de confiance en nous-mêmes, car le PALU est toujours vivant, dans le peuple. Par notre volonté d’expansion dans le Congo profond, Notre drapeau flotte partout sur le territoire national, de l’Est à ‘Ouest, du Nord au Sud.
(3) Au total, le sens de notre combat politique est cristallisé par l’aspiration du peuple aux symboles de paix, de cohésion, du développement solidaire et de la construction de l’Union africaine.
II. Des perspectives pour la quête des Intérêts du PALU, du Congo et de son peuple.
Le Parti Lumumbiste Unifié « PALU » observe, une fois de plus, les faits déplorables ci-après :
1. La création d’une ambiance artificielle de crise politique dans le pays à partir des revendications capricieuses et même irrationnelles de certains congolais et étrangers.
2. La décrédibilisation des responsables politiques nationalistes par l’ourdissement d’innombrables complots et la création de multiples foyers d’instabilité.
3. L’inversion des positionnements et considérations politiques. En effet, nous assistons à une confusion dangereuse entre les réactionnaires et les révolutionnaires patriotes progressistes.
Le PALU craint que pareille confusion affaiblisse l’Etat en refondation, car ceux qui n’ont aucune légitimité ni légalité sont placés au même pied d’égalité que ceux qui, dans les institutions, ont des mandats légitimes et légaux. Le travestissement de la réalité dans ce contexte met en péril la démocratie, pourtant rétablie au prix d’immenses sacrifices et concessions.
Face à cette situation, le PALU, très fier de l’expérience de son passé cinquantenaire, en appelle au sursaut nationaliste des acteurs politiques congolais.
C’est pourquoi nous engageons les jeunes à comprendre que ce sont eux qui bâtiront les économies et les sociétés de demain. Ils doivent apporter leur énergie, leurs talents, leur dynamisme et leur créativité, ainsi qu’une contribution importante en en tant qu’acteurs des changements et membres de la société civile.
J’invite l’équipe de la Coordination des Jeunes à intensifier les activités à impacts visibles sur le terrain, dans l’effet précis de consolider et de booster l’implantation du Parti avec cette Armada des jeunes nationalistes. Que les jeunes fassent preuve d’une créativité intarissable et d’une ardeur débordante qui seront caractérisées par une avalanche des talents et par des tonnes
d’initiatives.
C’est dans ce même contexte que nous avons mis sur pied le Comité exécutif national, CENAL. Nous avons à l’idée d’imprimer un nouvel élan au management global du parti, axé sur l’Inclusion financière et ‘Insertion socio- économique de la jeune fille et de la femme, la Lutte contre la pauvreté et la précarité des militants; I l’Accès à la couverture santé et protection sociale à travers les coopératives et mutuelles de santé. Mais aussi la création d’emplois et de revenus pour les jeunes par l’apprentissage des métiers du futur.
Et beaucoup d’autres aspects qui représentent NOTRE VISION, qui indiquent TOUTE UNE DIRECTION devant nous permettre une meilleure projection du Palu dans l’avenir. Pour y parvenir, il s’impose toute une Aggiornamento.
III. De directives par rapport à la situation politique de l’heure.
Notre pays se trouve à un tournant décisif de son histoire politique. Ce virage nous oblige, en tant que peuple et Nation, de prouver, à la face du Monde, notre maturité et notre responsabilité, notre souci pour l’avenir, la postérité et notre détermination à prendre en mains notre destin commun. Au regard de la situation politique fragile de notre pays, et compte tenu des convoitises dont il est l’objet, la préservation des intérêts supérieurs du Congo doit être placée au plus haut sommet de l’agenda des partis politiques et de la société civile dans son ensemble.
C’est dans ce contexte que nous appelons tous les congolais au soutien d’un processus électoral modelé et dirigé par les congolais, pour la paix et la démocratie en RDC. A cet effet, nous engageons le parlement à consolider une législation électorale qui consacre une centrale électorale plus imposante que les individus. Cette option a l’intérêt de permettre des élections plus accessibles
et équitables, de sorte qu’aucun candidat ne bénéficie d’un avantage indu par rapport aux autres, ce qui mettrait définitivement fin à la fameuse crise de légitimité qui mine, à longueur des temps, la vitalité du pays. Seul un
engagement de tous pour un processus électoral pacifique et inclusif, dans les délais constitutionnels, reste la Voie la plus efficace et la plus durable vers la paix, la stabilité, le redressement et la prospérité de la RDC. Le PALU reste déterminé à accompagner les masses populaires du Congo et les institutions étatiques à parvenir à un avenir pacifique, prospère et démocratique, dans l’unité et la cohésion nationales. La démocratie s’exerce par la Voie des élections qui donnent au peuple souverain l’occasion de s’exprimer. Les élections ne devraient pas faire peur à la classe politique, privilégiant ainsi la logique du chaos en faveur de certains politiciens qui se nourrissent de crises politiques permanentes et de la
souffrance de notre population. Ni les appels aux manifestations, ni les accès à la violence, ni les manœuvres dilatoires aux retardements ne représentent une vraie solution politique, si, à tout le contraire, ils n’accentuent pas la polarisation d’une
société déjà trop divisée.
C’est précisément pourquoi j’invite tous les cadres et militants à se mobiliser et à se sacrifier aussi bien pour la Nation que pour la victoire du Parti. A ce sujet, le PALU se dit déjà prêt à se présenter å nouveau devant le souverain primaire pour le renouvellement, à différents niveaux, des mandats politiques au cours des élections prochaines dont le processus est déjà amorcé. Par la même occasion,
le PALU annonce de façon solennelle son soutien au candidat de l’Union Sacrée de la Nation à la Magistrature Suprême, pour les échéances électorales de 2023, en la personne de Son Excellence Felix Antoine Tshisekedi;
Nous le PALU, nous projetant en 2028, avec, sans doute, le soutien de Son Excellence Felix-Antoine Tshisekedi.
Nous n’avons pas fait ce choix pour être nécessairement bien compris. Nous l’avons fait parce que le Congo doit avancer.
Le PALU invite ainsi les masses populaires du Congo à l’accompagner dans ce choix conséquent.
Mesdames et messieurs,
Distingués Invités,
Camarades Militantes et Militants,
En conclusion de mon propos de ce jour, le PALU annonce son ouverture à tous les partis politiques et à toutes les forces de la gauche, tant au niveau national qu’international, avec une ferme résolution de fédérer toutes les forces nationalistes de gauche, en vue des échéances électorales prochaines, Aujourd’hui, plus qu’hier, la famille nationaliste que nous sommes est plus interpellée quant à son avenir. Sans un regroupement structuré à dominance nationaliste, il serait illusoire d’inscrire dans la durée la gestion du pouvoir par les descendants idéologiques de Lumumba, Gizenga, Kimbangu et Kimpa Vita.
Une fois de plus, j’appelle tous les militants du PALU déroutés par la mouvance dissidente de rentrer à la maison. Nos bras sont grandement ouverts quant à ce, il y a de la place pour tout le monde.
(Cfr. La parabole de l’enfant prodigue: Evangile de Saint Luc 15,11-32)
Dès la semaine prochaine, je prendrai une décision d’amnistie pour tous les actes d’interprétation, pour qu’ensemble nous puissions bâtir un Parti fort et dynamique. Cette mesure d’amnistie concerne tout le monde, sauf le Fils de la Perdition, lui qui s’est illustré en diviseur et destructeur de notre patrimoine National, nous légué par nos ancêtres,
Camarades Militants
En date du 15 mai 1961 à Stanleyville, Antoine Gizenga a fait la déclaration suivante, au nom du Gouvernement Lumumba :
« L’avenir démontrera à toutes les Nations du Monde que Nul ne peut tenir le Congo s’il n’a avec lui les Lumumbistes, c’est-à-dire les Nationalistes congolais (..)»
«Ma fol dans l’Avenir, c’est que la vérité triomphera, que l’Amour patriotique l’emportera sur la haine (..)»
«Dans la recherche sans relâche de l’épanouissement de l’homme, le Congo apportera sa contribution dont le tribut a été hautement dépassé par la perte de Patrice-Emery Lumumba (…)»
«Dites au Monde entier que le Congo ne peut plus être une colonie, une jungle. Patrice Lumumba en a fait un Etat, en a fait une Nation et pour nous le Congo est UN et INDIVISIBLE».
Restons Vigilants et solidaires, peuple Congolais!
Que vive la République Démocratique du Congo!
Que vive le Parti Lumumbiste Unifié « PALU »!
Le peuple vaincra !
Je vous remercie
Fait à Kinshasa, le 14 novembre 2021
Prof. Willy MAKIASHI
Secrétaire Général du Parti Lumumbiste
Unifié (PALU)

Vues : 30

Partagez cet article