Sport

POUR SAUVER LE CHAMPIONNAT DE L’EUFKIN-LUKUNGA : Nécessité absolue de sanctionner les arbitres indélicats

Malgré des rappels à l’ordre de Matthieu Tovo Mozande président de l’Entente urbaine de football de Kinshasa-Lukunga (EUFKIN-LUKUNGA) aux arbitres qui dirigent les rencontres du championnat de son entité, la plupart de référées ne veulent pas changer de comportement et continuent à commettre des bévues. Volontairement ou non. Il suffit d’assister aux rencontres du championnat pour s’en rendre compte. Malgré leur dénégation, les arbitres sont à la base de nombre de situations qui risquent de compromettre le championnat de l’Eufkin-Lukunga. Bien qu’ils aient en leur possession tous l’arsenal pour bien faire leur travail, les arbitres se complaisent dans l’application erronée du code de jeu.
Vendredi 19 novembre 2021 au terrain de l’UPN, Racing club la Promesse de Dieu rencontre AC CAC (Cité des Anciens Combattants). On s’acheminait lentement mais surement vers mi-temps lorsqu’un attaquant de Racing réussit à tromper la vigilance de la défense adverse pour botter le ballon vers les bois de l’AC CAC et alourdir la marque. Pour empêcher le cuir de franchir la ligne de but et son équipe d’encaisser un second but, un supporter de CAC s’est « invité » dans le jeu et a arrêté  net la progression du ballon en le renvoyant carrément sur l’aire de jeu. C’est ce qui a occasionné l’arrêt de la partie pendant pratiquement un quart d’heure. Entretemps, Kongolo (l’arbitre du match) a été agressé, verbalement et physiquement, par les mêmes supporters de l’AC CAC, ce, après qu’il ait validé le but après concertation avec l’un de ses assistants. Il subira par la suite, tout au long de la partie, une terrible pression qu’il l’empêchera de poursuivre la rencontre et la terminer dans des bonnes conditions.
Mais que dit le règlement du championnat pour pareille situation ? L’article 27 dudit règlement est clair et sans ambiguïté : «les clubs dont les supporters pénètrent sur l’aire de jeu pour empêcher le ballon de traverser la ligne de but sont passibles des sanctions suivantes : arrêt du match et perte par forfait ; suspension préventive du club fautif avant le prochain match ; amende de 500 USD, payable à la trésorerie de la LIFKIN (Ligue de Football de Kinshasa) avant le prochain match sous peine de suspension du club ; en cas de refus par les dirigeants de dénoncer les supporters en cause, suspension des correspondants officiels pour 3 mois ; en cas de récidive, suspension du club fautif pour 2 matches de compétition et paiement d’une amende de 500 USD». Comme on peut bien le comprendre à travers ces prescrits du règlement du championnat, l’arbitre Kongolo a fauté intentionnellement, en refusant d’appliquer ce que leur demande le code de jeu. Il a validé un but qui n’en était pas un. Car, pour valider un but, «le ballon doit avoir traversé et franchi complètement la ligne de but», or tel n’était pas le cas. C’est un «corps étranger» qui s’est fait justice en interférant dans le jeu de façon préjudiciable. Par ailleurs, tout au long de la partie, le même référée intervenait paradoxalement à contresens, entrant de ce fait en contradiction avec son assistant, jusqu’à siffler la fin de la partie alors qu’il restait encore quatre minutes à jouer. Enfin, au comité exécutif de l’Eufkin-Lukunga, on demande l’application sans faille du régime de sanctions pour sauver ce qui reste de son championnat qui n’en est qu’à sa 10ème journée. Autrement…
C’est peut-être à cause des « maladresses » récurrentes de ces arbitres ponctuées de nombre de rapports et des plaintes que la LIFKIN (Ligue de Football de Kinshasa) vient de lancer depuis quelques jours un avis de recrutement de nouveaux arbitres.
Jean-Paul Musa Mwilima profondément déçu !
Président du RC Promesse de Dieu et l’un des dirigeants sportifs qui se sacrifient pour le développement et la promotion de la jeunesse et du football dans le district de Lukunga, l’affable et taciturne Jean-Paul Musa Mwilima a, pour une fois, délié sa langue. Se confiant à la presse au secrétariat exécutif de l’Eufkin-Lukunga au terme d’un entretien avec le président Tovo Mozande, il s’est exprimé ainsi : «Nous sommes extrêmement déçus. Nous sommes venus voir les dirigeants de l’entité qui nous gère et parler du cafouillage constaté au championnat, entretenu par les arbitres. Nous acceptons tous les résultats (victoire, défaite ou nul) quel qu’ils soient, mais avec des arbitres corrects et honnêtes. La place que mon équipe occupe présentement, c’ par la volonté des arbitres. Nous avons trouvé une oreille attentive du président Tovo et j’espère que cela va s’arranger. En tout cas, on doit rectifier le tir». Pour la 11ème journée du championnat, Racing club Promesse de Dieu en découdra avec The Rossoneri ce mercredi 24 novembre 2021 au terrain «La Cour».
Herman malutama

Vues : 32

Partagez cet article