Sport

POUR AVOIR ALIGNEE UNE « NGULU » : La FEACO suspend le directeur technique national

Après les jeux olympiques de Rio de Janeiro 2016 qui se sont clôturés le dimanche 21 août dernier, l’heure est au bilan pour la Fédération d’athlétisme du Congo (FEACO). Des quatre athlètes alignés à cette grande rencontre mondiale, la RDC n’a glané aucune médaille, même pas celle qu’on attendait de la championne d’Afrique de taekwondo, Rose Lukaku. Par contre, la FEACO a infligé une sanction au directeur technique national pour avoir aligné une athlète décidément en méforme aux 5000m dames. Alice Beatrice Kamuchanga avait terminé dernière de sa course lors des épreuves préliminaires, donc à la 17ème place, en réalisant un très faible chrono de 19’29’’.
Pour président de la FEACO, Bienvenu Matenda, le directeur technique qui fait office de coach est suspendu jusqu’à nouvel ordre. « Seul le directeur technique ou le coach à le devoir de décider ou pas d’aligner un athlète sur la piste, mais il fallait d’abord qu’il consulte le chrono de celui-ci, parce qu’avec celui de Béatrice Kamuchanga au 5000 m, il devait se rendre compte pendant les entraînements que l’athlète n’était pas en forme pour monter sur la piste ».
Pour sa part, le directeur technique national de la FEACO se dit surpris de cette sanction, car il ne connaissait pas la performance de l’athlète qui lui avait été confiée. « Je me suis rencontré avec les athlètes que le jour du voyage pour Rio, donc je n’ai pas eu le temps de connaitre la performance de chacun ». Une explication qui ne l’exonère pas de sa défaillance. Car, comment un directeur technique a pu ne pas être au courant des performances des athlètes qu’il est censé encadrer ?
En attendant, pour éviter la vacance à la tête de la direction technique de la FEACO, c’est madame Marie Okula qui remplace le directeur technique suspendu jusqu’à nouvel ordre et les autres échéances à venir.
Didier MBOKANDJA SHAKO

Hits: 12

Partagez cet article