A la une Politique

OPPOSITION DIALOGUEUSE, Kamerhe : ses partisans ne le voient pas au gouvernement Badibanga

Si jamais l’UNC de Vital Kamerhe devait prendre part au cabinet Badibanga, au moins un poste de vice-premier ministre devrait lui revenir sur le quota de l’opposition sans autre forme de procès, a laissé entendre l’honorable Baudouin Mayo. Le parti ne garderait nullement de dent contre le tout nouveau Premier ministre, mais l’Union pour la Nation Congolaise n’admettra jamais de voir son président, Vital Kamerhe donc, ci-devant ancien candidat à la présidentielle, verser en courbettes et civilités d’usage devant Samy Badibanga.
«Je ne vois pas Kamerhe dans ce gouvernement », renchérit Baudouin Mayo, qui cache mal le coup d’une certaine déception. Le député qui, contrairement à une certaine rumeur, n’a jamais été lui aussi tenté de faire girouette comme Jean-Bertrand Ewanga, a lancé un appel ou une mise en garde à peine voilé, c’est selon, au Chef de l’Etat et au Premier ministre invités à «tenir compte de ce que nous sommes ». A l’Union pour la Nation Congolaise, l’on s’estime avoir constitué le socle du Dialogue, sans lequel les assises de la Cité de l’Union africaine auraient chaviré. Communicateur de la majorité, le PPRD François Kadima appelle l’UNC sans le citer nommément à plus de tempérance. La finalité du Dialogue a été de baliser la voie pour les élections apaisées et crédibles, et non de se partager le pouvoir, a-t-il glissé au passage.
Au Comité de suivi du Dialogue.
Arrivé troisième de la dernière élection présidentielle de 2011, juste après Etienne Tshisekedi, Vital Kamerhe pourrait toutefois faire partie du CSD, Comité de suivi de mise en œuvre des recommandations du Dialogue. En tout cas, Baudouin Mayo n’a pas exclu une telle éventualité. Le comité de suivi du Dialogue doit être composée de 18 membres à raison de 7 représentants pour la Majorité présidentielle, 7 pour l’opposition politique et 4 pour la Société civile. Le Comité de Suivi du Dialogue devrait tenir sa séance de travail inaugural juste 1 mois après la tenue du Dialogue. Donc ce 24 novembre si l’on considère la date du 24 octobre quand Vital kamerhe dans la suite du facilitateur Edem Kodjo remettait officiellement au Chef de l’Etat le rapport final du Dialogue. Mais à ce jour, le Comité lui-même n’a pas été mise en place.
NADINE KINGOMBE

Hits: 15

Partagez cet article