PROVINCES

NORD-KIVU : APPUI A L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Rodriguez Katsuva lance la bourse d’études « Malkiya »

Le jeune journaliste, écrivain, blogueur et cofondateur du groupe de presse Congo Check, Rodriguez Katsuva, a lancé la bourse Malkiya pour fêter ses 29 ans le 25 janvier 2021 dernier. Cette bourse va permettre à 30 étudiants de financer leurs études supérieures l’année académique 2020-2021. Les candidats auront le choix entre les Universités libre des pays des grands lacs (UPGL-Goma), catholique La Sapientia de Goma, catholique du Graben (UCG-Butembo), catholique de Bukavu, officielle de Bukavu (UOB), de Goma (UNIGOM), UEA, chrétienne bilingue du Congo (UCBC), officielle du Ruwenzori (UOR) et l’ISP-Bukavu. Parmi les heureux lauréats bénéficiaires, 20 seront inscrits dans des universités publiques tandis que les dix autres seront orientés vers les institutions privées de cette liste.
La grande particularité de cette bourse est qu’elle est ouverte même aux étudiants ayant obtenu leur diplôme avec 50% des point à l’examen d’Etat. Elle constitue une ouverture vers une nouvelle destinée pour plusieurs dizaines d’étudiants vivant au Nord-Kivu.
Motivation
«J’aurai trente ans l’année prochaine, d’où le choix de 30 lauréats. J’ai pensé à ma vie et j’ai voulu aider concrètement des personnes à exploiter leurs aptitudes, comme on l’a fait pour moi», explique Rodriguez Katsuva en rappelant son stage à RFI fin 2018. «C’est grâce à l’ancien gouverneur Julien Paluku qui m’avait inscrit à une bourse provinciale que j’ai passé mon Master à Paris. Si j’ai un destin différent aujourd’hui c’est parce qu’il m’a aidé en ce sens et je lui serais reconnaissant toute ma vie. À mon tour, je voudrais permettre à beaucoup de potentiels de s’exprimer. Je sais aussi que les points obtenus à l’examen d’État ne reflètent pas toujours la réalité du potentiel des élèves. Un très bon élève peut bien obtenir 50, tout comme 85%, celui qui s’en est tiré avec 50% peut se découvrir de grandes capacités après avoir choisi sa faculté. C’est pour cela que la chance est donnée à tout le monde. C’est cette action que j’ai envie d’entreprendre pour mes 29 ans, quitte à y mettre une grande partie de mon revenu annuel pour les années à venir».
La bourse Malkiya vise à accompagner les boursiers jusqu’au niveau de Master, mais le minimum sera la licence. Ainsi, chaque année, 30 personnes s’ajouteront aux lauréats de l’année d’avant. Il est évident que dans un premier temps, les charges seront plus importantes que les moyens disponibles, d’où, reprendre une promotion entraîne l’élimination de l’étudiant. Dans le même temps, une équipe travaillera pour s’assurer de la continuité de cette bourse qui pourrait devenir nationale.
Pour en bénéficier, il suffit d’envoyer une lettre de motivation ne devant pas dépasser 600 mots à l’adresse : boursemalkiya@gmail.com à partir du 1er jusqu’au 14 février 2021. Un jury sélectionnera 50 candidats à une interview dont 30 seront retenus. Le transport des candidats venant d’autres villes sera assumé par la bourse.
La bourse Malkiya porte le nom de la dernière fille de Rodriguez Katsuva, née à Paris. «Je veux aussi que, quand ma fille totalisera 5 ans, je lui présente 30 diplômés qui auront bénéficié de la bourse portant son nom», exulte déjà Rodriguez Katsuva.
ROO

Hits: 55

Partagez cet article