Politique

MODE DE FINANCEMENT DU G7, ACAJ, FILIMBI, LUCHA : Bientôt des enquêtes du PGR

Des enquêtes du Parquet Général de la République devraient être incessamment diligentées sur les modes de financements de certains regroupements politiques, organisations de défense des droits de l’homme et organisations dites citoyennes. Il s’agit précisément du G7, le Groupe des 7 partis de l’opposition radicale d’obédience Katumbiste dont les moyens de subsistance, cela crève les yeux, proviennent de l’étranger et à ce titre, sont de nature à poursuivre des objectifs politiques contraires aux intérêts bien compris du peuple de la RD Congo. Sont également dans le collimateur des services du Procureur Général de la République, Flory Kabange Numbi, des organisations habituellement présentées comme relevant du domaine de la défense des droits humains ou politiques, notamment, l’ACAJ de George Kapiamba, les mouvements dits citoyens, Lucha et Filimbi.
Sur ces organisations dites de la société civile, des révélations de la presse, jamais démenties à ce jour, font état de financement par des puissances étrangères via leurs représentations diplomatiques et autres organisations internationales nébuleuses, ou encore par des Ong dont les objectifs lucratifs sont avérés. Sur ces mouvements pèsent donc de sérieuses présomptions de connivence avec des puissances étrangères, particulièrement, particulièrement avec la nébuleuse des Ong de l’homme d’affaire américain d’origine juive-hongroise, Georges Soros.
A l’origine de la requête adressée au PGR se trouve une organisation non gouvernementale, la Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo (NOGEC), dont la correspondance invite Flory Kabange Numbi à éclairer l’opinion sur les modes de financement de ces organisations qui prétendent défendre la cause du peuple congolais. Affaire à suivre.
J.N.

Vues : 123

Partagez cet article