Politique

MEURTRE DES EXPERTS DE L’ONU : Kinshasa dit non à l’envoi d’une équipe d’enquête onusienne

Le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et intégration régionale, Léonard She Okitundu, a dénoncé hier jeudi 25 mai 2017 sur les antennes de Radio France Internationale (Rfi), l’initiative prise par l’ONU d’envoyer une équipe dans les tout prochains jours en Rd-Congo pour enquêter sur l’assassinat de deux experts survenu au mois de mars dernier dans le Kasaï. Selon le patron de la diplomatie congolaise, cette démarche vise à « discréditer » la justice congolaise qui s’est déjà saisi de l’affaire, et qui a identifié les responsables du meurtre de Zaida Catalan et Michael Sharp. «Nous sommes surpris de l’instrumentalisation du Conseil de sécurité par certains membres. Nous ne pouvons pas accepter cette enquête, a martelé She Okitundu. Ceci relève d’un plan contre la Rd-Congo et nous le connaissons, renchérit She Okitundu. En effet, le conseil de sécurité de l’ONU a, au cours d’une réunion à huis clos, mis en doute les conclusions de l’enquête de la justice congolaise qui affirme avoir identifié les auteurs du meurtre de Zaida Catalan et Michael Sharp, et prévoit un procès dans les prochains jours. Pour sa part, Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, s’est dit étonné de la rapidité avec laquelle ladite enquête a été faite. Nous pensons que cela doit être investigué de manière approfondie, insiste Stéphane Dujarric. L’enquête que doit mener les Nations unies serait aussi administrative, car elle devrait déterminer si toutes les exigences liées à la protection des employés de l’ONU ont été observées.
Mika Lusamba

Hits: 7

Partagez cet article