PROVINCES

MESURE DE LA GRATUITE DE L’EAU : Régideso en provinces : la confusion !

Décrétée par le gouvernement de la République depuis le 18 mars 2020 à l’issue d’une réunion des membres du gouvernement central, la gratuité de l’eau de la Régideso pour une durée de 3 mois peine à être effective dans un certain nombre de villes de l’intérieur, notamment dans la Tshopo et le Sankuru où les directeurs régionaux de la société de distribution d’eau campent sur des positions contraires aux instructions gouvernementales.
C’est depuis la fin du mois de mars que la Régideso avait distribué des factures de consommation de l’eau à ses abonnés mais depuis lors le doute s’installe dans la tête des autorités de cette entreprise ne sachant pas s’il faut ou non procéder au recouvrement.
L’eau de la Régideso sera-t-elle gratuite pendant trois mois comme annoncé par le gouvernement de la République ? La question demeure pendante et suscite des réactions en sens divers.
On peut citer celles des consommateurs de l’eau de la Régideso. Au cours d’un vox pop réalisé par election-net.com, les abonnés de la Régideso refusent catégoriquement de payer les factures de leur consommation alléguant que le gouvernement avait déjà tout pris en charge et promettent de réserver une fin de non recevoir à ceux qui vont se hasarder à venir procéder au recouvrement des factures pendant cette période.
Le député national Jean Ilongo Tokole, élu de la Tshopo qui, après avoir rencontré le premier ministre pour lui soumettre la question de la gratuité ou non de l’eau à Kisangani, a fait savoir que le flou est orchestré par la direction générale de la Régideso à Kinshasa qui aurait transmis aux directeurs provinciaux une instruction selon laquelle la gratuité ne concernait, «pour un premier temps que la ville-province de Kinshasa». A en croire ses dires, le premier ministre lui aurait confirmé que la gratuité de l’eau s’étendait à l’ensemble du pays.
Ce position du chef du gouvernement est battue en brèche par le chef de division administrative et financière de la Regideso pour la province de la Tshopo, Sweddy Maneno pour qui, les instructions de sa hiérarchie sont claires : pas de gratuité de l’eau de la Régideso pour la ville de Kisangani, « c’est une mesure qui ne concerne que la ville province de Kinshasa », a-t-il martelé au cours d’un tête-à-tête avec la presse dans son office de travail.
Le directeur de la Zone Nord-Est de la Société Nationale d’Electricité avait pourtant fait remarquer que la gratuité de l’électricité aux abonnés était effective pour une durée de deux mois selon les catégories.
Le même refus d’exécuter les directives gouvernementales a été observé à Lodja, en province du Sankuru où le député national Lambert Mende Omalanga a fait état de mises en demeure avec menace d’interruption définitive de desserte a été adressée à certains clients de la société « avec déterrement immédiat de la tuyauterie » en cas de non paiement. « On se demande pour quelle raison le soutien reçu par la Régideso ne devrait concerner que les habitants de Kinshasa et pas des autres provinces comme si les habitants de ces entités n’étaient pas concernés par les mesures de salubrité qui ne peuvent pas se passer de la desserte la plus régulière possible en eau potable », s’est inquiété l’élu de Lodja qui se prépare à faire parvenir une question au ministre compétent et à la haute direction de la régie à ce sujet.
OH

Hits: 186

Partagez cet article