A la une Economie

MARCHES DES CAPITAUX : Citibank disposée à aider la RD Congo

L’Etat rdcongolais envisage de lever sur le marché international quelque 800 millions de dollars pour financer une partie du budget 2016. Citibank pourrait aisément aider la RDC pour ce faire. Le gouvernement a, apprend-on, lancé un appel d’offres pour recruter une banque crédible à même de l’accompagner vers les marchés des capitaux.
« Nous sommes très actifs dans la collaboration avec le gouvernement au sujet de la réflexion de l’accès aux capitaux étrangers. En effet, grâce à son réseau mondial, la Citibank est particulièrement bien placée pour aider à exploiter les marchés internationaux de capitaux, d’importance stratégique pour nombre de pays en voie d’émergence », a laissé entendre Mme Viviane Bakayako, DG de la CITI, lors de la journée de formation de la presse économique le 29 mars 2016 à Kempiski Hotel de Kinshasa.
Partenariat avec la presse nationale.
Cette table ronde, à l’initiative de la Citibank, a déjà été réalisée dans différents pays dont le Nigeria, l’Ouganda et le Cameroun pour ne citer que ceux-là et bien entendu nous n’avons pas voulu que la RDC soit en reste, a-t-elle confiée. Et de renchérir, « Il est important de noter que la Citibank est la seule institution financière à pratiquer cette formation que j’inscrirai sous le sceau d’un partenariat avec les médias, chacun d’entre vous et ce à travers l’Union nationale de presse congolaise, un partenariat avec le gouvernement, dont la primature et le ministère de l’Economie nationale ainsi que la Banque Centrale. La deuxième raison est qu’aux yeux des investisseurs, les médias sont les vecteurs par excellence de l’information. Nous pensons qu’il est essentiel qu’une publication d’analyse financière soit pertinente plutôt que de se limiter à reporter des chiffres, données et statistiques comme ça l’a été dans un passé proche ».

45 ans de présence en RDC.
La Citibank en RDC est une des plus anciennes filiales du Groupe en Afrique subsaharienne avec une présence continue au Congo depuis 1971.
La présence de la Citibank au Congo se caractérise par une agence principale à Kinshasa et une seconde officiellement ouverte en 2013 à Lubumbashi, pour répondre aux besoins de l’industrie minière, moteur de l’économie congolaise. « Nous restons à ce jour la seule banque américaine dans le pays.
En ligne avec la stratégie de Citi à travers l’Afrique, nous offrons des services bancaires, qui comprennent la gestion de trésorerie, les opérations de change et de couverture, et des solutions commerciales aux filiales de sociétés multinationales opérant en RDC, aux entreprises locales, aux institutions financières ainsi qu’au secteur public dont le gouvernement », a déclaré Mme la DG. Avant de poursuivre : «La Citi reste une référence pour les investisseurs internationaux qui cherchent des occasions d’affaires potentielles dans le pays, avec l’exploitation minière et l’énergie étant les industries prioritaires. Cependant, nous travaillons aussi avec les secteurs de télécommunication, l’industrie alimentaire et les Organisations Non Gouvernementales».
La Citibank en sa qualité d’institution financière internationale existe depuis 200 ans à une échelle mondiale et 45 ans en RDC et jouit d’une expérience avérée, une expertise en matière de diverses structures de financement à travers différents marches, dont le marché des capitaux, rassure Mme Bakayoko. « De notre point de vue, souligne-t-elle, il est donc impératif de contribuer à la croissance économique qui se traduit également par le partage de notre savoir-faire. La Citibank se désigne comme un partenaire des medias locaux pour être un canal clef, miroir de l’économie congolaise et pour s’assurer de la véracité, de la pertinence et de la crédibilité des informations véhiculées. La Citi fournit notamment des services bancaires à nos clients, notamment le secteur public, les organisations non-gouvernementales, les filiales locales des multinationales, ainsi que les entreprises locales et les institutions financières. «Notre but c’est d’accompagner les clients et gouvernements dans leur croissance économique et d’apporter des solutions financières qui répondent à leurs besoin et au besoin du pays. C’est pourquoi Citi est active dans le secteur des émissions des obligations souveraines dans les marches émergents », précise-t-on à la CITI.
POLD LEVI

Hits: 306

Partagez cet article