Société

LUTTE CONTRE LA ROUGEOLE : OMS et partenaires contribuent à 4 millions USD

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et ses partenaires ont annoncé jeudi 27 février dernier leur contribution à hauteur de 4,2 millions USD dans le cadre des activités de lutte contre l’épidémie de rougeole qui sévit en RDC depuis 2019. Il s’agit d’une contribution sur les 6,5 millions USD que le pays entend mobiliser pour l’exécution de son récent plan opérationnel de riposte. D’après un communiqué de l’OMS, les activités de ce plan qui vont s’étendre sur trois mois seront consacrées à l’identification et au ciblage des enfants non vaccinés pendant les récentes campagnes de vaccination contre la rougeole en fin d’année 2019, dans les 121 zones de santé prioritaires. «Il est de notre devoir de continuer à renforcer les interventions ciblées, en vaccinant tous les enfants non ou insuffisamment vaccinés contre la rougeole. Pour réussir ce ratissage dans les aires de santé ayant des populations migrantes, des communautés déplacées dans les régions d’accès difficile, nous devons agir maintenant, avec détermination, pour mobiliser des ressources supplémentaires et engager nos partenaires à renforcer leur solidarité avec les enfants de la RDC, afin qu’ils soient vaccinés gratuitement et mieux protégés contre ces épidémies meurtrières de la rougeole», a déclaré le Dr Amédée Prosper Djiguimdé, Chargé du Bureau de l’OMS en RDC, lors d’une réunion de positionnement des partenaires présidée par le ministre de la Santé, Dr Eteni Longondo. En 2019, plus de 6.000 personnes sur près de 290.000 cas notifiés sont mortes de rougeole en RDC, faisant de l’épidémie la plus meurtrière qu’Ebola. Mais au vu de la situation épidémiologique des 4 dernières semaines l’OMS note une tendance à la diminution du nombre de cas de rougeole notifiés, notamment dans les provinces du Haut Katanga, Kinshasa, Kwango, Lomami, Lualaba, Maniema, Tanganyika et Tshopo.
Le ministre de la Santé, le Dr Eteni Longondo, encourage les autres donateurs à emboîter les pas à l’OMS et ses partenaires dans cet effort de coordination visant la mise en œuvre efficace du plan opérationnel trimestriel pour les activités de riposte et de ratissage. Les objectifs spécifiques sont entre autres d’assurer la prise en charge médicale gratuite de tous les cas de rougeole reçus dans les formations sanitaires et de renforcer la surveillance épidémiologique de la rougeole au cas par cas dans les zones ciblées.

Hits: 62

Partagez cet article