A la une Economie

LOI DE FINANCES 2021 : L’Assemblée nationale coûtera 110 millions USD au Trésor

Alors que la polémique enfle sur les 12 millions USD sollicités par le bureau d’âge pour la session extraordinaire de l’Assemblée nationale, l’on signale que les crédits budgétaires alloués à la chambre basse du parlement pour l’année en cours sont estimés à 110 millions USD, soit une moyenne mensuelle de consommation de dépenses de 9,24 millions USD. Les crédits budgétaires alloués à l’Assemblée nationale dans le budget 2021 sont évalués à 229 301 900 119 FC (110,934 millions USD).
En rémunération, ce budget se chiffre à 97.616.026.841 FC ; à 129.171.046.030 FC pour le fonctionnement, en investissements sur ressources propres pour 1.999.427.440 FC et 515.399.808 pour les interventions économiques, sociales et culturelles.
En 2020, le budget de la Chambre basse était de 364.074.041.405 FC (216 millions USD) dans le budget initial avant d’être rabattu dans le collectif budgétaire à 223 901 486 405 FC (120,897 millions USD).
En attendant les derniers chiffres du mois de décembre 2020, on note que l’Assemblée nationale a dépensé 186.960.960.422 FC (100,950 millions USD) au cours des 11 premiers mois de l’année 2020.

le Fonds de péréquation du budget 2021 reste modique avec 158 millions USD pour les 26 provinces
Le Budget 2021 prévoit comme crédits du Fonds de péréquation 326 751 552 107 FC (158,08 millions USD au taux budgétaire de 2067 FC le dollar américain) à repartir entre les 26 provinces de la République démocratique du Congo.
Si rien n’a été décaissé en 2020 dans le cadre de cette Caisse nationale de péréquation mais le budget 2020 initial prévoyait tout de même jusqu’à 1 082 064 073 706 FC (642,555 millions USD au taux budgétaire de l’année 2020) pour cette rubrique.
Ce Fonds est destiné au financement des projets et programmes d’investissement public, en vue d’assurer la solidarité nationale et de corriger le déséquilibre de développement entre les provinces et entre les entités territoriales décentralisées.
Dès lors, les provinces qui bénéficient de plus de subsides du Fonds de péréquation sont celles qui ne réalisent pas des recettes importantes.
Dans le budget 2021, les cinq provinces qui vont bénéficier de plus de subsides de cette caisse nationale ce sont Equateur (5,52%), Bas Uélé (5,39%), Tshuapa (5,69%), Mongala (5,39%) et Lomami (5,12%).
Inversement, les provinces qui bénéficient de plus de revenus par rapport à la retenue de 40% des recettes nationales perçoivent moins de subsides du Fonds de péréquation. Ainsi, Kinshasa a 0,77%, Haut-Katanga 1,11%, Lualaba, Kongo Central 1,38%, Lualaba 2,73%.
A noter que le Budget du Pouvoir central de l’exercice 2021 est présenté en équilibre, en recettes et en dépenses, à 14.235,2 milliards de FC équivalant à 6,9 milliards USD, soit une régression de 23,2% par rapport au budget de l’exercice 2020 chiffré à 18.545,2 milliards de FC.

Hits: 11

Partagez cet article