Politique

Lite exige réparation

À l’occasion du 60è anniversaire de la RDC, le ministre des Droits humains, André Lite Asebea a indiqué à la presse que le Congo-Kinshasa a connu une des pires colonisations en Afrique.
«La période précoloniale n’était pas aussi moins douloureuse que celle de la colonisation. L’une des pires colonisation qu’a connu l’Afrique. Elle a fait des dégâts incommensurables dont on se souvient jusqu’au aujourd’hui. D’où le sens même de la célébration de l’indépendance parce que c’était dans la douleur, autant d’humiliation, des moments des souffrances et peines indescriptibles», a dit André Lite.
S’agissant des regrets exprimés par le roi des Belges pour les violences coloniales, ce membre du gouvernement a souligné la nécessité d’obtenir réparation en faveur des victimes et de leurs proches ou leurs descendances.
«Ce qui importe pour nous, c’est l’avenir de notre grand pays. Il faut quand même dire que l’esclavagisme est un crime imprescriptible, y compris la colonisation. Pourquoi pas envisager très sérieusement des réparations en faveur des victimes, en faveur de leurs proches…les réparations peuvent prendre plusieurs formes. Mais il faut qu’un jour cela soit fait», a-t-il dit.
Le ministre André Lite a, par ailleurs, dénoncé la poursuite de l’esclavagisme sous forme de néocolonialisme.
AM

Hits: 41

Partagez cet article