Sport

LIGUE DES CHAMPIONS DE LA CAF : L’AS V. Club trébuche, Mazembe tenu en échec


Pour sa première rencontre de la phase de groupes de la 25ème Ligue des champions de la Confédération Africaine de Football (CAF), l’AS V. Club de Kinshasa a été défaite vendredi 12 février au stade des Martyrs par la formation tanzanienne de Simba SC (0-1). Sans conviction et moins inspiré dans cette rencontre qui s’est déroulée à huis clos du fait de Covid-19, V. Club s’est offert en victime devant une formation tanzanienne soudée et disciplinée dans l’organisation de son jeu, sous les regards refroidis des kinois collés à leurs postes téléviseurs ou radios.
Ayant tenté quatre tirs dont deux cadrés lors la première période, les joueurs de Florent Ibenge ont été incapables d’inquiéter leurs adversaires qui ont dominé la deuxième période, sauf quelques efforts remarqués, notamment de Djuma Shabani qui, dans son couloir droit, a à plusieurs reprises porté le danger dans la ligne défensive des Tanzaniens. Ces derniers ont été perçants en attaque au point de provoquer un penalty suite à une imprudence de la défense v. clubienne sanctionnée par l’expérimenté arbitre gambien Bakari Papa Gassama à la 61ème minute de jeu, donnant ainsi l’occasion à l’attaquant tanzannien Chris Mugalu à le convertir par un contre-pied face au gardien Omousoula.
Le coach de V. Club Jean-Florent Ibenge a tenté sans succès d’apporter quelques changements, notamment avec l’entrée de Ricky Tulenge.
Avec ce résultat, l’on peut dire que V. Club est donc parti du mauvais pied bien que la bataille soit loin d’être finie. Le club kinois s’envolera vers pour le Soudan pour espérer empocher au minimum un point face à El Merreick mardi 23 février 2021.
TP Mazembe perd face au CR Belouizdad
De son côté, le TP Mazembe de Lubumbashi a été tenu en échec samedi 13 février dernier dans son stade de Kamalondo par un scor vierge face à la jeune équipe du CR Belouizdad de l’Algérie (0-0). Durant la première période de la rencontre, les Corbeaux lushois se sont procurés quelques occasions sans les concrétiser, ce qui mettra en confiance le club algérien en seconde période avec des tentatives dangereuses contre club congolais sans non plus trouver le chemin des filets gardé par Ibrahim Bosso. Le TP Mazembe croisera le fer avec Al Ahly du Soudan.
La déception de Pamphile Mihayo
Dans une conférence de presse après cette contre-performance des Corbeaux de Lubumbashi, le coach du club Pamphile Mihayo Kazembe n’a pas caché sa déception. «Nous avons pêché dans la zone de finition qui est l’essentiel du travail. Je ne vais pas donner des détails sur les joueurs, ça reste interne. On n’a pas concrétisé les occasions qu’on a eues, on pouvait sortir de ce match avec les trois points. L’adversaire a fait son boulot sur le plan tactique, bravo à lui. A ce niveau de compétition, il n’y a pas de petite équipe, on est tous égaux. La compétition est encore longue, avec la pandémie, il n’y a pas de douzième homme. Que l’on joue à la maison ou à l’extérieur, c’est la même chose», a-t-il déclaré.
CR Belouizdad accuse, Mazembe réplique 
Aussitôt après ce match nul, la presse algérienne a fait des révélations sur une prétendue attaque à l’arme blanche contre les membres de la délégation du CR Belouizdad dans les vestiaires du stade TP Mazembe en début de la seconde période. Ces allégations rendues publiques par le directeur sportif du club algérien ont suscité une vive réaction des dirigeants du TP Mazembe qui rejettent tout en bloc. «Ce sont des allégations mensongères. Ils ont dit qu’on leur a volé leurs passeports, comment ont-ils pu regagner leur pays sans passeports ? Le TP Mazembe est une équipe hospitalière car il a facilité l’arrivée et le départ de son adversaire. Belouizdad espérait piéger le TP Mazembe après le match. Les dirigeants du TP Mazembe ont assuré la sécurité des joueurs de Belouizdad qui ont pris leur douche après le match avant de les accompagner à l’aéroport», a déclaré Héritier Yindula à la presse. Et d’ajouter : « c’est une provocation de mauvais goût de certains dirigeants de Belouizdad. La preuve : leur entraîneur des gardiens a été exclu par l’arbitre. Il a quitté le banc pendant le match pour aller au vestiaire et insulter le quatrième arbitre. Le TP Mazembe est un adepte du fair-play. Après le match, toute la délégation algérienne a même accédé sur l’aire de jeu pour prendre une photo de famille avec tout le monde», a-t-il conclu.
HERMAN MALUTAMA

Hits: 28

Partagez cet article