A la une Société

L’EPIDEMIE DE FIEVRE HEMORRAGIQUE GAGNE DU TERRAIN : Sud Kivu, Ebola à Walikale

Après Mwenga, où deux cas positifs ont été déclarés le 15 août 2019, une dame de 24 ans et son bébé de 7 mois, un nouveau cas a été détecté dans la même zone de santé du Sud Kivu, dimanche 18 août courant. C’est ce qu’indique le rapport journalier du comité multisectoriel de la riposte à l’épidémie, qui ne se montre pas plus disert sur ce nouveau cas qui pourtant conforte l’impression de failles dans la surveillance des points d’entrées et des mouvements de personnes dans les Kivu.
Pour la dame déclarée positive à la MVE à Mwenga, les premières investigations avaient révélé que cette résidante de Bukavu avait séjourné dans la zone de santé de Beni où elle avait été listée comme contact à haut risque autour d’un membre de famille confirmée positif le 25 juillet dernier. Suivie par les équipes de riposte, la malade a pourtant pu se rendre à Kasindi à une cinquantaine de km de Beni en compagnie de ses deux enfants de 7 mois et de 5ans. Rapatriée à Beni, elle a de nouveau échappé aux équipes de riposte, pour rallier successivement Butembo, Goma, Bukavu puis Mwenga, en changeant d’identité à chaque étape. Elle est décédée le 14 août à Mwenga, non sans avoir infecté son bébé de 7 mois, également déclaré positif à la MVE et placé en quarantaine, selon le rapport du Dr Muyembe.
Au Nord-Kivu où l’épidémie s’est déclarée le 1er août 2018, une nouvelle zone de santé vient d’être atteinte, à Pinga dans la zone de santé de Walikale, qui porte le cumul des cas à 2.877 (confirmés et probables). Au 18 août 2019, la MVE avait tué 1.934 (confirmés et probables), contre 862 guérisons. Le rapport du comité national multisectoriel de la riposte à la maladie à virus Ebola renseigne qu’à la même date, 387 cas suspects étaient en cours d’investigation. 9 nouveaux cas étaient confirmés positifs à Katwa, à Kayna, à Musienene et à Pinga au Nord-Kivu. Trois nouveaux cas étaient signalés en Ituri à Mandina, ainsi que le nouveau cas de Mwenga au Sud-Kivu. 8 nouveaux décès ont été annoncés parmi les cas confirmés, dont 5 dans la seule province du Nord-Kivu.
Bonne nouvelle : 10 nouvelles guérisons ont été rapportées dans les CTE de Mabalako (6), Beni (3) et Katwa (1). Depuis le début de l’épidémie, 197.172 personnes ont été vaccinées exclusivement au rVSV-ZEBOV depuis le 8 août 2018.
J.N.

Hits: 30

Partagez cet article