A la une Sport

LEOPARDS : Le bilan des expats

Les derniers matchs de l’année 2015 ont tous été disputés. A cette occasion, Léopardsfoot vous livre un récapitulatif de la première partie de saison de chaque léopard, par championnat !
ANGLETERRE
Chancel Mbemba (20 matchs Toute Compétition Confondue) :
Le jeune léopard peut se targuer d’avoir pleinement réussi un passage peu évident de la Jupiler à la Premier League. Bien qu’il se soit retrouvé en difficulté lors de certains matchs (Watford et Manchester City notamment) et malgré les grandes peines rencontrées par les Magpies sur le plan collectif, les statistiques de Mbemba illustrent son talent. En effet, il a démarré tous les matchs comme titulaire, a été désigné comme un des meilleurs tacleurs et intercepteurs du championnat, et s’est rapidement imposé comme la nouvelle coqueluche de St’ James Park. Tout laisse penser que l’ancien pilier de la défense d’Anderlecht est parfaitement taillé pour la Premier League.
Newcastle, 18ème, peine à relever complètement la tête malgré quelques bonnes séries entamées (3 matchs sans défaite courant novembre-décembre par exemple ). Espérons que 2016 soit synonyme de confiance retrouvée pour les Magpies et par conséquent de saison aussi fructueuse collectivement qu’individuellement pour Chancel.
Yannick Bolasie (17 matchs TCC)
Sa blessure contractée face à Stoke a donné des sueurs froides aux supporters des Eagles et des léopards. Néanmoins Bolasie ne devrait être absent qu’un mois, avant de reprendre une saison très bien partie pour le numéro 10 de Crystal Palace, qui semble jouer au football comme s’il était dans une cour de récréation. Baladé sur tous les fronts de l’attaque par Alan Pardew, c’est bien sur l’aile qu’il paraît le plus à l’aise pour pratiquer son style atypique.
Tout en continuant ses gri-gris, Yala semble avoir gagné en efficacité et en précision dans le dernier geste, comme en témoigne ses statistiques (4 buts en 16 matchs de championnat). Il avait annoncé l’an dernier travailler dur pour simplifier et épurer son jeu, et cela commence à porter ses fruits. Jouant presque à chaque match les 90 minutes, il est indiscutablement un élément essentiel de la réussite de son club en cette première partie de saison (5ème du championnat). L’énergie qu’il dépense au cours de chaque partie en stupéfie plus d’un, avec notamment d’énormes efforts défensifs réalisés.
Jacques Maghoma (17 matchs TCC)
Début de saison très intéressant accompli par le milieu polyvalent de 28 ans. Transféré cet été à Birmingham, après deux saison mi-figue mi-raisin à Sheffield Wednesday, notamment perturbées par des blessures, l’ancien pensionnaire de Tottenham a su profiter de celle du Gallois Dave Cotteril pour gagner en régularité et s’installer comme titulaire en puissance au sein du onze de la formation actuellement 8ème au classement de Championship.
Son splendide but le week-end dernier, où il mystifie la défense du MK Dons avant de propulser une frappe du gauche sous la barre témoigne de la confiance du joueur. L’air de la sélection semble également avoir fait du bien au numéro 19 des Blues…
Dieumerci Mbokani (14 matchs TCC)
Suite à un un conflit ouvert avec son entraîneur au Dynamo Kiev, Mbokani a été prêté à Norwich. Après avoir parfaitement réussi ses débuts en Premier League avec 2 buts inscrits lors de ses 3 premiers matchs, l’ancien buteur d’Anderlecht et du Standard était parti pour être titulaire. Mais après quelques matchs plutôt ternes de l’équipe, lors desquels il n’avait pas eu beaucoup de ballons à se mettre sous la dent, Alex Neil a préféré Cameron Jerome à la pointe de l’attaque, contraignant le joueur de 30 ans a des entrées en jeu qui s’avèrent convaincantes.
Si Mbokani avait la faveur des supporters qui ne comprenaient pas sa non-titularisation, l’excellente prestation de Jerome face à Manchester United les a ensuite peut-être nuancer leur propos au détriment du léopard. Mais après la déroute face à Tottenham, l’ancien standardman s’est fait remettre les clés de l’attaque contre Aston Villa. Résultat : un troisième but de la saison et une excellente performance pour le léopard, qui part certainement avec un train d’avance sur son concurrent pour 2016, avec un bilan de 3 buts pour 7 titularisations.
Une lutte âpre s’annonce entre les deux joueurs pour occuper la place de titulaire en deuxième partie de saison et espérons pour le Congolais, qui s’est fixé comme objectif de finir parmi les meilleurs buteurs du championnat cette saison, que gagnant il en ressortira.
Gabriel Zakuani (13 matchs TCC)
Malgré les difficultés rencontrées par Peterborough au tout début de la saison, «The Wall» a livré une bonne première partie d’exercice en League One, se montrant solide défensivement et s’offrant même deux buts en championnat et un en coupe. Plusieurs pépins physiques sont venus ternir ses performances, notamment une opération du pied droit qui lui a valu d’être écarté des terrains de novembre dernier jusqu’en janvier prochain. A 29 ans, et au vu de ses prestations, l’international Congolais peut se permettre de viser plus haut que la League One…
Jordan Botaka (9 matchs TCC)
Titulaire seulement deux fois depuis le début de la saison, Botaka a surtout dû se contenter d’entrées en jeu plus ou moins tardives depuis son arrivée à Leeds. Après avoir impressionné lors de ses premières en gagnant même une titularisation, une légère blessure l’a freiné. Mais son retour sur les terrains s’est fait attendre plus longtemps que prévu, ce qui avait suscité un fort agacement des fans, déjà prêts à faire du «Ronaldinho Congolais» leur nouveau chouchou.
Ceci a poussé son entraîneur à justifier le choix de laisser le joueur de 22 ans sur le banc.
En effet, s’il est comparable dans son style de jeu à Yannick Bolasie, l’ancien ailier de l’Excelsior Rotterdam devra, aux yeux de Steve Evans, gagner en efficacité pour arriver au niveau de son compatriote. Il reproche au jeune léopard de trop pécher dans le dernier geste et semble réticent à lui offrir du temps de jeu pour cette raison, le faisant même jouer deux fois avec les U21. Les débuts en Angleterre de l’ancien joueur de l’Excelsior Rotterdam sont donc poussifs… Pour le moment, car en travaillant dur cette efficacité, qui lui fait d’ailleurs moins défaut avec l’équipe nationale, Botaka aura sûrement sa chance.
Youssouf Mulumbu (6 matchs TCC)
Avec cinq matches de Premier League disputés, il est clair que le début de saison à Norwich n’a pas été un long fleuve tranquille pour le capitaine de l’équipe nationale. Alors que l’ancien parisien semblait être propulsé titulaire dès son retour de blessure (en novembre, date à laquelle il a débuté la saison suite à son opération avant de se blesser a nouveau face au Burundi) il a passé les derniers matchs sur le banc, se contentant d’entrées en jeu, mais en a réalisé notamment une très bonne face à Manchester United. La victoire des Canaries face aux Red Devils leur a permis de prendre un précieux bol d’air dans la course au maintien et Mulumbu se retrouvait logiquement titulaire face à Tottenham lors de la journée suivante. Mais face à des Spurs en grande forme, Norwich a été écrasé 0-3 et l’ancien milieu de West Bromwich n’était pas dans le groupe pour affronter Aston Villa lors de la dernière journée.
Espérons pour l’ancien parisien qu’une meilleure condition physique (il n’a pas joué 90 minutes depuis plusieurs mois) lui permette d’entamer 2016 d’une bien meilleure manière et d’accrocher une place de titulaire indiscutable dans l’entre jeu.
Tiré de Léopardsfoot.comZAMBIE RDC BOLASIEMBEMBA MBOKANI

Mali's Seydou Keita, DR Congo's Youssuf Mulumbu, DR Gongo's Lomana Tresor LuaLua during the 2013 Africa Cup of Nations soccer match, DR Congo vs Mali at the Moses Mabhiba stadium in Durban, South Africa on January 28, 2013. Photo by Christian Liewig/NCI/ABACAPRESS.COM
Mali’s Seydou Keita, DR Congo’s Youssuf Mulumbu, DR Gongo’s Lomana Tresor LuaLua during the 2013 Africa Cup of Nations soccer match, DR Congo vs Mali at the Moses Mabhiba stadium in Durban, South Africa on January 28, 2013. Photo by Christian Liewig/NCI/ABACAPRESS.COM

Hits: 749

Partagez cet article

Comments are closed.