Sport

LA RDC A L’HONNEUR A LA PLUS GRANDE FETE DU FOOTBALL ? Me Gims pourrait composer l’hymne de la Coupe du monde 2022

L’ancienne figure de Sexion d’Assaut successeur de Shakira, Pitbull, Jennifer Lopez ou encore Nicky Jam ?
Maître Gims, star de la prochaine Coupe du monde de football? C’est du moins ce qu’a laissé entendre Le Parisien dans sa livraison de jeudi 27 mai 2021. Le quotidien français a révélé que le chanteur congolais, qui a réédité son album «Le Fléau» vendredi 28 mai, était pressenti pour composer l’hymne du Mondial 2022, qui aura lieu au Qatar.
Toutefois, ce ne sont encore que des rumeurs, mais qui reviennent avec insistance. Le journal rappelle que Gims, Gandhi Djuna de son vrai nom, fils de l’artiste congolais bien connu, Djuna Djanana, avait récemment présenté le Al Bayt Stadium à Al Khor, stade hôte du match d’ouverture, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.
De plus, comme le souligne Le Parisien, le chanteur, fan de football, connaît bien le monde du ballon rond pour avoir performé lors de la finale de la Coupe de la Ligue en 2016 mais aussi pour sa proximité avec certains joueurs comme Neymar et Karim Benzema.
Devenir l’une des voix de la plus prestigieuse des compétitions pourrait représenter un sacré tremplin à l’international pour Gims. Car comme le tabloïd, les hymnes des précédents mondiaux ont tous connu un énorme succès à leur sortie.
Waka-waka, tube mondial
Comment oublier Waka-Waka, le célèbre titre de Shakira pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, qui fut un véritable carton (2 milliards de vues sur YouTube). Les successeurs de la chanteuse colombienne, s’ils n’ont pas connu pareil plébiscite, ne sont pas en reste non plus avec 780 millions de vues pour Pitbull et Jennifer Lopez sur We Are One en 2014, et 250 millions de vues pour Will Smith et Nicky Jam sur Live it up en 2018.
Chanter lors d’un grand tournoi peut donc donner un sérieux coup de pouce aux carrières des artistes. Cela s’observe aussi à l’échelle nationale puisque le titre de Vegedream Ramenez la coupe à la maison, l’avait révélé aux yeux du grand public lors de la victoire des Bleus à la Coupe du monde 2018.
Mais cela peut également provoquer l’effet inverse. Pour le prochain Euro qui débute le 11 juin, le choix du rappeur Youssoupha, qui a signé le titre «Écris mon nom en Bleu, crie mon nom en Bleu pour l’Équipe de France», a été vivement contesté. D’abord par le Rassemblement national qui lui a reproché d’avoir tenu des propos très virulents par le passé à l’encontre de Marine Le Pen et d’Éric Zemmour, puis par Noël Le Graët, président de la Fédération française de football, qui a déclaré au Parisien que la chanson du rappeur n’était “pas l’hymne des Bleus”.
LE MAXIMUM AVEC B. FERRARI

Vues : 41

Partagez cet article