Politique

KINSHASA / SANTE PUBLIQUE : Fatshi et Ngobila snobés par les kinois

Après que le président de la République Félix Tshisekedi eut annoncé une série de mesures de confinement pour limiter l’expansion de la pandémie du Covid-19 dans le pays, le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila Mbaka a, dans un arrêté portant application de ses mesures rappelé de rassemblements de plus de 20 personnes et annoncés des sanctions contre les récalcitrants.
Conscient de la gravité de la situation à Kinshasa ou les cas positifs au Covid-19 se chiffrent depuis samedi à 30 personnes atteintes et deux morts, Gentiny Ngobila Mbaka a réuni le même samedi 21 mars dans son cabinet de travail son adjoint Néron Mbungu Mbungu ainsi que les administrateurs des marchés urbains de Kinshasa.
Selon le Ministre provincial a.i. en charge de l’Intérieur et Sécurité de Kinshasa, Tenge Te Litho, qui a aussi pris part à cette réunion présidée par l’autorité urbaine , trois mesures en sont sorties : les administrateurs des marchés doivent faire respecter la distanciation sociale entre 1 mètre et 1 mètre 50 pour éviter toute promiscuité dans ces lieux de négoce, le lavage régulier des mains et la stricte limitation des ventes des produits de première nécessité dans lesdits marchés qui ne sont pas autorisés à accueillir plus de 2.000 personnes par jour .
Pour le ministre, le gouverneur Ngobila ne ménage aucun effort pour que cette maladie identifiée à Kinshasa ne sorte pas de cette ville.
Il sied de signaler que cette réunion est intervenue après celle tenue ce même samedi par le Premier Ministre Ilunga Ilunkamba avec ces Administrateurs des marchés de Kinshasa en présence du Gouverneur de la ville , Gentiny Ngobila Mbaka , toujours dans l’objectif de limiter la propagation et l’élimination complète du Coronavirus dont les conséquences désastreuses sont incalculables au niveau mondial.
Un tour dans la ville nous a permis de nous rendre compte que dans presque toutes les communes de la ville, ces mesures ne sont pas respectées. Dans les communes de la Tshangu, des attroupements dans lesquels ont peut compter plusieurs milliers de personnes s’observent dans les arrêts de bus et les petits marchés-pirates qui s’improvisent à tous les coins de rue dans une totale insouciance. Plusieurs taxis et taxis-bus continuent à circuler bondés de passagers entassés les uns sur les autres devant des agents de la PNC débonnaires.
HO

Hits: 37

Partagez cet article