Economie

KCC ET MUTANDA MINING : 8 milliards USD investis depuis 2008 par Glencore

Avec ses deux  compagnies MUMI et KCC, situées dans la province de Lualaba, Glencore a engagé 331 millions USD en dépenses d’investissement; 424 millions USD de paiements versés au gouvernement (taxes, prélèvements et redevances) contre 4,1 millions USD d’investissements sociaux et communautaires au cours de l’exercice 2020 et a déjà créé 15.000 emplois.

Ces données ont été communiquées par Marie-Chantal Kaninda, vice-présidente de Glencore RDC en charge des affaires de la société. Selon elle, les prévisions de Glencore pour l’exercice en cours (2021) pourraient bien être plus élevées qu’en 2020.

Selon le gestionnaire de la mine de Mutanda, deux millions USD sont investis par an au profit de la communauté touchée par l’activité minière. Ceci malgré le fait que la mine a dû arrêter ses activités pendant un certain temps pour des raisons d’entretien et de maintenance.

Pour Glencore, la mine de Mutanda renaissante sera l’une des plus belles mines de la RDC, mais aussi du monde. Mutanda Mining a un cahier des charges qui garantit une enveloppe estimée à 13 millions USD sur un total de 68 millions USD engagés par l’ensemble des 18 sociétés minières opérant dans la région.

Les mines de Mutanda représentent des réserves estimées à 6,5 millions de tonnes de cuivre, les capacités de production sont estimées à 200.000 tonnes de cuivre et 20.000 tonnes de cobalt par an.

Mutanda Mining a généré 2.500 emplois directs contre 1.500 entrepreneurs, dont seulement 18 expatriés parmi le personnel

Avec une mine souterraine et une autre à ciel ouvert, Kamoto Copper Company (KCC), la deuxième exploitation minière de Glencore en RDC a des capacités de production estimées à 300.000 tonnes de cuivre et 30 à 40.000 tonnes de cobalt par an.

Transition énergétique

Au-delà des activités minières, Glencore accompagne le Gouvernement, dans la transition énergétique, grâce au projet FRIPT (Fiabilité, Réhabilitation, Renforcement des infrastructures de production et de transport). «Glencore a été, à travers KCC et MUMI, en partenariat avec la Société nationale d’électricité (SNEL), dans un partenariat public-privé pour la réhabilitation des turbines G27 et G28 qui sont à ce jour achevées», a expliqué Madame Marie-Chantal Kaninda.

La réhabilitation des turbines G27 et G28 évaluée à près  475 millions USD, devra  récupérer 485 Kw à l’usine d’Inga (Kongo Central) qui sont partagés entre les villes de Kinshasa et de Kolwezi.

Glencore a également accordé en 2020 à la province du Lualaba plus d’un million de dollars d’équipements pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Concernant la bonne gouvernance et la transparence dans le secteur minier, la Vice-Présidente de Glencore RDC en charge des affaires de la société a déclaré que Glencore s’engage aux côtés du gouvernement congolais pour lutter contre la corruption et protéger l’environnement. «Nous sommes en faveur de la transparence, de la bonne gouvernance et de l’intégrité. Ces principes sont ancrés dans nos valeurs et énoncés dans notre code de conduite. Nous attendons de tous nos employés qu’ils respectent notre code de conduite», a-t-elle déclaré.

Dans cette dynamique, Glencore développe une politique de dialogue permanent, ouvert et constructif avec les principales parties prenantes dans le respect des lois et réglementations du pays.

Pour rappel, le groupe Glencore est actif en RDC depuis 2008. Cette société minière suisse est présente en RDC avec deux sociétés: Mutanda Mining SARL (MUMI), et Kamoto Copper Company (KCC). Tous deux sont situés près de Kolwezi, dans la province du Lualaba.

En termes d’actionnariat, Glencore détient 75 % des parts de Kamoto Copper Company (KCC) et 25 % revient à la GECAMINES, tandis que Mutanda Mining (MUMI) est détenue à 100% par Glencore.

AVEC AGENCES

 

Vues : 44

Partagez cet article