Economie

KAMOA-KAKULA : Zijin approuve un investissement de 769 millions USD pour son projet

Zijin Mining a annoncé mardi dernier que son conseil d’administration avait approuvé un investissement dans une fonderie de 769 millions USD pour son projet de cuivre Kamoa-Kakula aux côtés d’Ivanhoe Mines en RDC.
L’entreprise réduira la dépendance des partenaires vis-à-vis des fonderies tierces pour traiter leur minerai et fabriquer du blister, une forme de cuivre partiellement purifiée.
L’usine de fusion directe de 500.000 tonnes par an sera la plus grande fonderie de cuivre d’Afrique et l’une des plus grandes fonderies à ligne unique au monde, a déclaré Ivanhoe la semaine dernière lors de l’annonce de l’attribution du contrat d’ingénierie de base à la Chine. Les 769 millions USD, dont 699 pour la construction, proviendront des propres flux de trésorerie de la coentreprise Kamoa-Kamula (JV), a déclaré Zijin dans un dossier.
Connues sous le nom de Kamoa Copper, Ivanhoe et Zijin détiendront chacune 39,6 %, le gouvernement de la RDC 20 % et Crystal River Global Limited 0,8 %.
La construction de l’usine devrait prendre trois ans, a ajouté Zijin.
Environ 35% de la production actuelle de concentré de cuivre de Kamoa-Kakula, qui a commencé à produire en mai, est traité dans la fonderie voisine de Lualaba, détenue majoritairement par China Nonferrous Mining Corp Ltd (CNMC), tandis que le reste est transporté vers des fonderies internationales.
La première phase de Kamoa-Kamula devrait produire environ 200.000 tonnes de cuivre par an, tandis que l’extension de la phase 2 à 400.000 tonnes par an devrait être achevée au deuxième trimestre 2022, a déclaré Ivanhoe la semaine dernière.
La société basée au Canada affirme que Kamoa-Kakula a le potentiel d’atteindre un pic de production annuelle de cuivre de plus de 800.000 tonnes, ce qui en ferait le deuxième plus grand complexe minier de cuivre au monde, après la mine d’Escondida au Chili.
AVEC AGENCES

Vues : 43

Partagez cet article