Société

INNONDATIONS ET ENCLAVEMENT AU QUARTIER NDANU/ LIMETE : Jean-Marc Kabund et Valère Kwete n’excluent aucune piste

Le Collectif des habitants de Ndanu pour le Développe- ment, COLLHANDEV en sigle, s’est réuni ce dimanche 09 mai 2021 à la paroisse Saint Bernard autour de son coordonnateur Me Valère Kwete. Cette structure est un consortium qui regroupe plusieurs ONG, les 12 chefs de localités et de 78 rues qui composent ce quartier de la commune de Limete ainsi que les notables qui y habitent. Tout ce beau monde a été représenté à 90% au cours de ce rassemblement hautement symbolique en raison de l’importance de l’ordre du jour. En effet, bâti sur un terrain marécageux jouxtant la rivière N’djili, le quartier Ndanu a toujours eu fort à faire avec la canalisation et l’évacuation des eaux de pluies. Sous la menace permanente des inondations et sans plan municipal d’urbanisation adapté à son lotissement actuel, Ndanu a toujours été à la merci des eaux de la rivière N’djili lorsqu’elle quitte son lit sous la pression des eaux de pluie. Même quand cet affluent du fleuve Congo ne déborde pas, les eaux de pluie mal canalisées sur le sol marécageux ont souvent créé des dégâts matériels et humains qui rendent ce quartier peu attractif malgré sa proximité avec le centre d’affaires de la capitale. Ces difficultés existentielles ont poussé un des riverains, en l’occurrence Me Valère Kwete à fédérer les habitants de Ndanu pour des solutions concertées. Dans leurs tentatives d’autoprise en charge pour curer les caniveaux et construire des digues avec des moyens du bord, les habitants de Ndanu peuvent dorénavant compter sur un précieux partenaire, en la personne de leur représentant à l’Assemblée nationale, l’honorable Jean-Marc Kabunda-Kabund, qui ne lésine pas sur les moyens pour assurer la logistique nécessaire aux travaux de cantonnage manuel toutes les fois que le besoin se fait sentir. Dans une de ses récentes visite le mois passé, le président du parti présidentiel qui s’était fait accompagner du Secrétaire Général Augustin Kabuya avait remis à la COLLHAN- DEV, par les mains de son coordonnateur Valère Kwete, plusieurs gîtes de sacs et une quantité suffisante de matériels aratoires qui ont servi au curage des caniveaux et à l’érection de plusieurs digues. Face à l’ampleur de la menace, Valère Kwete et le 1er vice-président de l’Assemblée nationale n’ont pas voulu s’arrêter à des solutions conjoncturelles. Après avoir fait la ronde des bailleurs des fonds pour dégager une solution structurelle définitive à l’envahissement de Ndanu par les eaux, une grande porte vient de s’ouvrir. L’annonce de cette bonne nouvelle pour la population de Ndanu a été faite le dimanche dernier aux ONG, notables, chefs de localités et de rues sociétaires du COLLHANDEV à la paroisse Saint Bernard par Kwete. «L’Agence française de développement (AFD) a mobilisé quelques 15 millions d’euros pour les travaux de canalisation des eaux, de réhabilitation des grandes artères et de construction de digues à Ndanu», a-t-il déclaré avant d’exhorter les riverains à ouvrir l’œil et le bon, afin que ce financement arraché de haute lutte soit effective- ment affecté aux travaux qui mettront leur entité à l’abri du déferlement des eaux. L’occasion était belle également pour renforcer la convivialité des habitants de Ndanu qui voient enfin leur calvaire toucher à sa fin grâce à cette intervention salutaire. Le rêve est en train de devenir réalité grâce à la cohésion rendue possible par l’entregent du coordonnateur Valère Kwete qui agit sous le coaching de l’honorable Jean-Marc Ka- bund-a-Kabund, principale figure de proue de Kingabwa, voire de toute la commune de Limete qui héberge le quartier général de l’’UDPS.

JBD

Vues : 17

Partagez cet article