A la une Société

In Mémoriam : Jacob Desvarieux, l’icône de Kassav

Monstre sacré du zouk, guitariste hors pair, voix emblématique des Antilles, Jacob Desvarieux était tout cela à la fois. La légende du groupe Kassav, qui a fait danser le monde entier et jeté des ponts entre les Antilles, l’Europe et l’Afrique, s’est éteinte le 31 juillet 2021.

Né à Paris en 1955, Jacob Desvarieux a  grandi entre la Guadeloupe, la Martinique et le Sénégal avant de rejoindre Paris et Marseille. Il a fait ses premiers pas d’artiste sous l’ombre protectrice d’un bassiste du groupe sénégalais de Youssou N’Dour.

A Marseille, il a rejoint un groupe rock dont il devint arrangeur avant de trouver la voie de la gloire au contact de Pierre-Édouard et Georges Décimus, qui voulaient créer un groupe s’inspirant des sources des musiques antillaises pour conquérir le monde avec le groupe Kassav («galette de manioc» en créole) lancé en 1979. Kassav qui a gagné une incommensurable notoriété avec d’autres talents issus de la Martinique (Jean-Philippe Marthély, Jocelyne Béroard, Jean-Claude Naimro), et de la Guadeloupe (Patrick Saint-Eloi et Claude Vamur).

La musique de Kassav inspirée de la culture afro-antillaise a fait danser des générations entières à travers le monde.

Dans les années 90, Jacob Desvarieux et son groupe ont fait vibrer les mélomanes de Kinshasa au stade Tata Raphaël et au Palais du peuple avec leurs tubes légendaires comme Zouk la sé sèl médikaman nou ni qui a finalement donné son nom à leur musique : le zouk, un genre musical très prisé sous les tropiques, un véritable hymne à la fête et à la danse. Les 80 albums qu’ils ont vendus à des millions d’exemplaires à travers le monde sont une belle revanche de ces enfants d’esclaves africains qui ont su porter leur mémoire à travers la musique.

Jacob Desvarieux avec son inimitable voix rauque qui faisait tressaillir dans les palais et les chaumières, a rejoint l’éternité au panthéon de la musique, les idoles de son enfance, Chuck Berry et Jimmy Hendrix.

Adieu l’artiste !

Le Maximum

Vues : 117

Partagez cet article