PROVINCES

HAUT-UELE : WATSA : 30 morts et 2 blessés dans une mine d’or

Un malheur ne vient jamais seul, dit-on. Les habitants du village de Ndiyo, près de la localité de Ngangazo, dans la chefferie de Mariminza (territoire de Watsa) l’ont expérimenté, avec la mort de 30 personnes et plusieurs blessés dans l’éboulement d’une mine d’or artisanale de 8 mètres de profondeur. Cette catastrophe survenue le samedi 14 décembre courant vers 17 heures locales, fait suite à l’assassinat par des inconnus, de 4 conducteurs de motos, dans la nuit du jeudi 5 au vendredi 6 décembre dernier au village Gaô, situé à quelques 95 km du chef-lieu de la province du Haut-Uélé, dans la chefferie Mboli Sud, en territoire de Watsa. Jusqu’à ce jour, les causes réelles de ce drame n’ont pas encore été élucidées et on se perd en conjectures. Cependant, selon les témoignages des habitants proches du lieu de la catastrophe affirment que les pluies torrentielles à répétition à Mariminza et le non respect des normes en matière d’exploitation artisanale seraient à l’origine de ce sinistre. Dans un communiqué nécrologique, le gouverneur de province, Christophe Baseane Nangaa, a présenté ses condoléances à toutes les familles des disparus, tandis que le ministre provincial des mines, Dieudonné Apasa Mandromayo, sur ordre du gouverneur, s’est rendu immédiatement sur les lieux pour se faire l’idée de cette tragédie, et prendre des dispositions nécessaires l’inhumation digne des victimes. Roger Abotome Bekabisiya, élu de la circonscription électorale de Watsa a lui aussi compati avec les membres des familles éprouvées et a promis son accompagnement dans le processus des funérailles. A noter que les victimes provenaient majoritairement de la cité minière de Durba, dans le secteur dee Kibali (Watsa), un centre de négoce de Moku, Wanga, Giro, etc. Les personnes blessées ont été immédiatement évacuées dans les structures sanitaires proches pour les soins appropriés.

Hits: 118

Partagez cet article