PROVINCES

HAUT-UELE/RIPOSTE CONTRE EBOLA : UNE EQUIPE DU COMITE MULTISECTORIEL A ISIRO

On ne peut mettre en doute que le nombre des cas enregistrés de la maladie à virus Ebola (MVE) ne fait que croître dans certaines contrées de la RDC, plongeant les populations dans la désolation. Cela est dû notamment aux trafics commerciaux permanents entre les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu et du Sud-Kivu où on assiste à des mouvements incessants et souvent incontrolés de commerçants qui vont parfois dans des pays limitrophes. Ce qui est à la base de toutes les craintes. D’où, la nécessité et l’urgence de renforcer les systèmes de protection des populations des provinces voisines qui peuvent tomber victimes de cette épidémie parmi lesquelles figure la province du Haut-Uélé. C’est ce qui a justifié la présence d’une équipe robuste d’experts et techniciens du comité multisectoriel de la riposte contre Ebola, venue de Goma, au Nord-Kivu à Isiro. La délégation a pour mission principale d’évaluer le niveau de préparation du plaidoyer et de l’engagement des leaders d’opinion en vue de sensibiliser efficacement les communautés du Haut-Uélé en général contre la maladie à virus Ebola. Mercredi 13 novembre 2019 dans la grande salle de l’hôtel Bomokandi dans l’ex-capitale de l’or vert, cette délégation composée d’experts et techniciens en matière de lutte contre Ebola a organisé, en étroite collaboration avec le ministère provincial du Désenclavement, infrastructures, travaux publics et santé publique, une séance de travail axée sur le plaidoyer et engagement des leaders d’opinion de la province du Haut-Uélé, au sujet de cette épidémie. Signalons qu’à l’issue de cette séance d’évaluation animée tour à tour par le docteur Benoît Kabela Ilunga, le secrétaire technique adjoint du comité multisectoriel de la lutte contre la maladie à virus Ebola, chef de délégation, avec l’équipe des experts du comité multisectoriel de la riposte contre Ebola, plusieurs points ont été développés. Notamment, dans le domaine sécuritaire, communicationnel, sanitaire, éducationnel, socioculturel, commercial, etc. Mais aussi des explications adéquates séance tenante sur les vraies origines de la maladie à virus d’Ebola ainsi que des méthodes préventives contre cette épidémie, au cas où elle se déclarerait dans la région. Bref, les matières prévues à l’ordre du jour de cette grande organisation sanitaire ont été projetées et toutes les questions posées par les invités à propos d’Ebola ont trouvé des réponses idoines. Toutefois, il sied de rappeler que les épidémies de la maladie à virus Ebola sont de plus en plus rapprochées en RDC. Pour preuve, des cas épidémiologiques ont été signalés en l’espace de quelques années seulement. A savoir, trois épidémies en 1976-1995, quatre autres cas ont été notifiés après 7 ans entre 2007 et 2014. Enfin, le comité multisectoriel de la lutte contre la maladie à virus Ebola s’est investi dans la formation des équipes pluridisciplinaires pour la riposte contre ce fléau qui a coûté la vie à plusieurs compatriotes.

ALAIN PANGUIMO Correspondant à Isiro.

Hits: 49

Partagez cet article