PROVINCES

HAUT-UELE : Lancement de la campagne de suivi de la vaccination anti-rougeole

La campagne de suivi de la vaccination contre la rougeole a été officiellement lancée le mercredi le 18 décembre courant à Isiro, chef-lieu de la province du Haut-Uélé. La cérémonie a été présidée par le ministre provincial de la justice, droits humains, communication et médias, relations avec l’assemblée provinciale et porte-parole du gouvernement provincial, Jean Ngelia Abusa, au nom du gouverneur de province, Christophe Baseane Nangaa empêché. Près  de 377.778 enfants de 6 à 59 mois seront vaccinés sur l’ensemble de la province, au cours de cette croisade de 5 jours qui a pour objectif de réduire sensiblement l’incidence de la rougeole à moins d’un cas pour un million d’habitants. Elle concerne toutes les 13 zones de santé de la Division provinciale de la santé du Haut-Uele. Notamment, les zones de santé d’Isiro, Rungu, Gombari, Watsa, Faradje, Aba, Wamba, Bomamangbetu, Pawa, Dungu, Niangara, Doruma et Viadana. Après avoir remercié la population d’Isiro pour son intérêt vis-à-vis de cette opération, le maire adjoint de la ville, Marcel Sengi a exhorté tous les parents à faire vacciner leurs enfants afin de les protéger contre cette maladie mortelle. Une des principales causes de la mortalité infantile, selon le docteur Juvénal, représentant de l’OMS. « C’est une maladie très contagieuse qui est à la base des décès, chez les enfants surtout, dans les pays en développement tout comme dans les pays industrialisés », a-t-il précisé. Avant de souligner que le virus causal de cette maladie peut être transmis soit par l’air, soit par projection de gouttelettes ou encore par contact direct avec les sécrétions et une  gorge infecté du sujet. La RDC, le Madagascar et l’Ukraine sont les pays les plus touchés par ce fléau, a-t-il indiqué. Pour le docteur Norbert Mandana Bambenongama, ministre provincial de la santé publique du Haut-Uélé, il mieux vaut prévenir que guérir. « La rougeole tue et continue de tuer nos enfants. C’est une maladie qui ne peut-être évitée que par la vaccination. Qu’aucun parent ne garde son enfant à la maison lors de cette campagne, qu’il pense plutôt à le faire vacciner pour le protéger, étant donné que tout enfant de 0 à 59 mois qui n’est pas vacciné constitue un danger permanent pour les autres et même pour ceux qui sont déjà vaccinés, a-t-il martelé. Le ministre provincial de la Santé a, par la même occasion, réaffirmé l’engagement du chef de l’Etat et celui de l’exécutif provincial du Haut-Uele, à s’impliquer dans cette lutte et de faire de la vaccination une priorité de leurs gouvernements. Jean Ngelia Abusa a fait savoir par ailleurs que la rougeole constitue un sérieux problème de santé publique dans le monde en général et en RDC en particulier. Au courant de l’année 2019, toutes les 26 provinces du pays ont présenté l’épidémie de la rougeole au moment où le monde entier s’est engagé à éradiquer le fléau. Pour rappel, c’est depuis novembre 2018 que la province du Haut-Uele est touchée par cette maladie, a-t-il, rappeléé.

ALAIN PANGUIMO

Correspondant à Isiro

Hits: 93

Partagez cet article