PROVINCES

HAUT-UELE/ISIRO : Un groupe électrogène de 500 KVA pour la SNEL

La ville d’Isiro dispose depuis mercredi 17 octobre 2018 d’un nouveau groupe électrogène diésel de marque « FG WILSON P 500-3 » de 500 KVA, don du gouvernement provincial du Haut-Uélé. « Notre objectif est d’arriver finalement à fournir du courant électrique à toute la population du Haut-Uélé. Et la plus belle femme au monde ne peut que donner ce qu’elle a.» C’est avec cette citation que la double cérémonie de remise officielle du groupe électrogène à la Société nationale d’électricité, SNEL/Haut-Uélé et d’inauguration de ce nouveau groupe électrogène, acheté sur le fonds propres du gouvernement provincial, que le gouverneur de province, Jean-Pierre Lola Kisanga, a introduit la cérémonie du jour. Qui s’est tenue aussitôt que le patron de l’exécutif provincial a regagné Isiro après un long séjour à Kinshasa et à Kolwezi, à Lubumbashi.
Retenez que cette dotation à la centrale thermique de la SNL/Isiro, est tombée à point nommé afin d’appuyer le secteur de l’énergie local et ainsi desservir la population en énergie électrique.
Pour rappel, depuis le 2 juin de l’année en cours, l’ancien groupe électrogène, don du chef de l’Etat Congolais, était tombé en panne plongeant la ville d’Isiro dans le noir.
Dans le mot de circonstance prononcé à l’occasion de la remise du groupe électrogène, le chef de centre de la SNL/Isiro, l’ingénieur Jean-Claude Shindano, a salué l’initiative du gouverneur du Haut-Uélé indiqué par ailleurs que la SNL a un besoin réel de personnel, en plus des journaliers qui ne travaillent que sporadiquement. Occasion pour lui de lancer un appel aux clients insolvables d’honorer les factures en souffrance en vue de permettre à la SNL/Isiro de répondre valablement aux besoins de la population en énergie électrique. Car, a-t-il expliqué, le groupe offert est venu pallier aux problèmes d’instabilité du courant électrique dans la ville d’Isiro.
Le groupe électrogène de 500 KVA a la capacité de couvrir trois fois les besoin réels en fourniture énergétique de la population d’Isiro, a signalé Jean-Claude Shindano.

Le nouveau groupe électrogène de la SNEL

Pour sa part, Jean-Pierre Lola Kisanga a estimé que son gouvernement accomplit la mise en œuvre de l’engagement pris de faire du secteur de l’énergie une priorité. Parce que la desserte en énergie constitue un des besoins sociaux de base de la population, particulièrement dans la ville d’Isiro. Nous travaillons aujourd’hui sur les centrales thermiques, mais notre objectif, c’est de passer de la centrale thermique à l’hydroélectricité et à l’énergie photovoltaïque qui sont des sources d’énergie propres recommandées à ce jou. Voilà, pourquoi il y a quelques mois, nous avons poussé le dossier de construction de deux centrales hydroélectriques de 1,5 mégawats chacune, pour le territoire de Dungu et de Faradje, avec les partenaires de l’ICCN, African Parc, l’Union Européenne, dans le cadre du Fonds de Développement Européen, mais également le Parc national de la Garamba. Vu l’urgence, ce grand projet a été de nouveau rappelé à l’occasion du 80ème anniversaire du Parc National de la Garamba pour sa mise en œuvre.
En dotant Isiro de ce nouveau générateur, le chef de l’exécutif provincial du Haut-Uélé a cependant demandé au chef du centre de la SNL/Isiro d’accroître le nombre d’heures de service à la population de la ville d’Isiro. Par ce que ce notre objectif, c’est de passer de 10 heures à 20 heures, sur les 24 heures chaque jour, a martelé le 1er citoyen du Haut-Uélé, Jean-Pierre Lola Kisanga.
Alain PANGUIMO
Correspondant à Isiro

Hits: 161

Partagez cet article