A la une PROVINCES

Haut-Uele/ infrastructures routieres : Baseane Nangaa félicité par le gouvernement central

Le gouverneur de la province du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa poursuit son oeuvre de construction et du développement de son entité. Après la réfection de l’axe Isiro-Bole Bole reliant les territoires de Rungu et Wamba, le n° 1 de la province se concentre sur le tronçon Bole Bole-Bafwasende.
Alors qu’il avait commis le consortium Australo-Zimbabwéen – Sud-africain (HEEK international développement et JINJA MARINS), le chef de l’Exécutif provincial suit de près ce constructeur afin de pouvoir obtenir un couloir à même de favoriser la traversée des dizaines d’engins déjà positionnés pour ce grand chantier d’infrastructures.
Jeudi 29 juillet 2021, accompagné par une délégation du ministère de l’Intérieur conduite par le conseiller spécial en matière de sécurité du vice-premier ministre de l’Intérieur, il a fait le tour de quelques grandes réalisations infrastructurelles du gouvernement provincial. «Sur les 26 provinces du pays que j’ai eu à visiter, c’est une des rares qui présente ce dynamisme dans la réalisation des projets de développement dans le droit fil des objectifs fixés par le président de la République en faveur des populations de l’arrière-pays», a déclaré Valère Kwete qui a félicité son hôte après avoir parcouru des routes réhabilitées à plus de 100 Km à l’heure comme s’il s’agissait d’une chaussée asphaltée.
«Ce sont des actions à encourager car elles nécessite nt beaucoup de volonté politique de la part de ceux qui les initient et les réalisent. Lors de ma première visite à Isiro entre 2004 et 2005, cette ville présentait un tout autre visage qu’aujourd’hui. La province du Haut-Uélé toute entière reflète l’image d’un véritable chantier en ébullition. Le gouvernement Christophe Baseane Nangaa est parmi les autorités provinciales qui sont en train de se déployer personnellement sur le terrain pour contrôler, voir et inspecter les travaux commandés par son entité. C’est un gouverneur de proximité qui écoute, voit et répond aux desiderata de sa population dont la priorité est le désenclavement», a-t-il ajouté en souhaitant que l’exemple du Haut-Uélé puisse inspirer les autres provinces qui ne cessent d’invoquer l’insuffisance de leurs revenus alors que rien ne les distingue de cette entité dont le responsable s’est résolu à prendre les choses en mains avec les moyens du bord et est parvenu à des réalisations très significatives pour rétablir la fluidité de la circulation des hommes et des biens.
Le gouverneur Christophe Baseane Nangaa a pour sa part fait remarquer que la régie provinciale des travaux publics du Haut-Uélé (RTPHU) est en alerte maximale permanente pour l’entretien de l’axe Bole Bole – Bafwasende (139 Km) qui attend l’assemblage en cours des barges jetées sur la rivière Nepoko.
L’objectif de ce projet est de créer un corridor à même de relier le port de Mombassa sur l’océan indien au Kenya à Aru, Isiro, Kisangani et Kinshasa via Kampala (Ouganda) avec un gain minimum de 70 Km sur la dernière partie du projet (Bole Bole-Bafwasende).
JP

Vues : 157

Partagez cet article