PROVINCES

HAUT-KATANGA : La PNC/Lubumbashi déplore la complaisance de la justice

Le général de police Louis Segond Karawa a déploré que deux présumés bandits dont un certain Wabingwa Wamenya, sujet tanzanien et son complice congolais Djems Mwakitalu présentés lundi dernier à Lubumbashi par la police comme auteurs d’un vol de 10.000 USD dans un hôtel et bureaux avec des clés passe-partout ont récidivé juste après avoir été relâchés.
Aussitôt après leur libération, les deux malfrats sont allés opérer dans un hôtel de la place où ils ont emporté une somme d’argent d’une cliente. Ils sont depuis lors introuvables. «Aussitôt présentés à la presse, nous les avons déférés devant la justice. On nous a appris par la suite que Monsieur Wabingwa Wamenya, un sujet Tanzanien et Djems Mwakitalu, son complice congolais ont été libérés. Le jour où ils sont arrivés au parquet, immédiatement, ils ont été libérés. Malheureusement, ces personnes, le même jour, sont allées commettre un forfait dans un hôtel de la place avec le trousseau des clés passe partout qu’ils avaient à leur disposition. Ils ont pris beaucoup d’argent dans cet hôtel de la place», a rapporté jeudi 12 novembre le général Louis Segond Karawa, commissaire divisionnaire adjoint de la police dans le Haut-Katanga.
Selon le général Karawa, c’est le parquet qui a réquisitionné ces présumés bandits ainsi que les pièces à conviction. Selon cette source, c’est une réquisition d’information signée par l’officier du ministère public près le tribunal de grande instance de Lubumbashi, Teddy Katumbo Lumbu, qui a obligé la police à accepter rapidement le transfert de ces malfaiteurs actuellement dans la nature.
Ces deux présumés bandits étaient dans le lot de 28 présentés lundi dernier par la police à Lubumbashi.
JM

Hits: 18

Partagez cet article